1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le week-end où tout peut basculer pour François Fillon

Reuters03/03/2017 à 20:23

LE WEEK-END OÙ TOUT PEUT BASCULER POUR FILLON

par Emmanuel Jarry

PARIS (Reuters) - Ce week-end pourrait constituer un tournant dans le bras de fer entre le candidat de la droite à l'élection présidentielle, François Fillon, et tous ceux qui, dans son camp, le pressent désormais de jeter l'éponge.

L'ex-Premier ministre, convoqué le 15 mars par des juges d'instruction en vue de sa mise en examen dans l'affaire des emplois fictifs dont aurait profité sa famille, a diffusé vendredi un agenda de campagne qui va jusqu'au 9 mars.

Mais de plus en plus nombreux sont ceux qui se demandent s'il pourra tenir au-delà du week-end, alors que les ténors de son parti, Les Républicains, s'affairent en coulisse pour tenter de le convaincre de jeter l'éponge et lui trouver un remplaçant.

"Il y a un moment où il va falloir redonner la parole à la base", estimait ainsi vendredi un parlementaire proche de l'ex-président Nicolas Sarkozy.

Les regards se tourneront dimanche à Paris vers le parvis des Droits de l'Homme, au Trocadéro, où les fidèles du candidat invitent ses partisans à manifester massivement leur soutien.

"Ne vous laissez pas faire, ne laissez personne vous priver de votre choix, je vous demande de résister", a déclaré vendredi François Fillon dans un message enregistré. "Je vous attends nombreux, très nombreux, pour montrer aux yeux de tous ce qu'est la volonté populaire des militants de la France."

Ce rassemblement a été d'abord présenté par l'hebdomadaire Valeurs actuelles comme une manifestation "contre les juges".

L'annonce de ce rendez-vous, auquel s'est associé "Sens commun", émanation de la "Manif pour tous" contre le mariage homosexuel, a précipité les défections autour du candidat.

François Fillon se trouve ainsi ramené à la base ultra- conservatrice et proche des milieux catholiques intégristes qui ont permis par leur mobilisation sa victoire à la primaire de la droite sur le maire de Bordeaux, Alain Juppé.

RISQUES DE DÉBORDEMENTS

Le président de "Sens commun", Christophe Billan, a déclaré à CNEWS qu'il mobilisait "l'ensemble de son réseau" pour faire du rendez-vous de dimanche une démonstration de force.

Et d'ajouter, à l'adresse des avocats d'un remplacement de François Fillon par le maire de Bordeaux : "Je ne suis pas du tout convaincu que ma base suivra Alain Juppé."

La preuve pour Virginie Calmels, proche d'Alain Juppé, que François Fillon "n'est plus le candidat du rassemblement".

"La manifestation de dimanche, organisée en réalité par les équipes de 'Sens commun', ne peut que risquer de confirmer cet état de fait, voire entraîner des réactions qui conduiront à des débordements", estime-t-elle dans un communiqué.

Selon des élus de l'Union des démocrates et indépendants (UDI), l'appel à ce rassemblement, ses motivations et les risques de débordements ont été un des éléments qui ont amené leur parti à retirer son soutien à François Fillon.

Même Nadine Morano, pourtant classée très à droite dans l'éventail politique de LR, a jugé cet appel "irresponsable".

Les organisateurs du rassemblement, comme Pierre Danon, responsable du pôle société civile dans l'équipe de campagne de François Fillon, et les responsables de "Sens commun" jurent qu'il ne sera pas question d'attaquer les journalistes et les juges, cibles de prédilection du candidat ces derniers temps.

François Fillon a pour sa part appelé ses partisans à faire "entendre (leur) voix" avec "la force calme (...) de ceux qui respectent (les) institutions démocratiques".

La préfecture de police assure avoir pris toutes les précautions pour que les participants au rassemblement du Trocadéro, dont le service d'ordre sera assuré par une société privée, et ceux d'une contre-manifestation organisée Place de la République ne se retrouvent pas face à face.

PASSERA-T-IL LE WEEK-END ?

Mais la crainte demeure chez de nombreux responsables de la droite et du centre-droit de dérapages incontrôlés.

"Le danger est que cela crée une confusion et une assimilation entre le discours de l'extrême droite et celui de LR", estime ainsi la sénatrice UDI Chantal Jouanno.

Le fait qu'une figure de l'extrême droite comme le président du Parti national-libéral et dirigeant de Radio courtoisie Henry de Lesquen dise "soutenir François Fillon contre l'oligarchie cosmopolite" et appelle à participer au rassemblement du Trocadéro sur Twitter ne peut qu'alimenter ces craintes.

Le dernier carré des ténors de LR autour de François Fillon, distancé dans les sondages par ses principaux adversaires, Marine Le Pen et Emmanuel Macron, n'espère pas moins que cette manifestation lui permettra de relancer sa campagne.

Mais pour l'expert en élections Xavier Chinaud, proche de l'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin, "quand bien même le parvis du Trocadéro serait plein, ça ne réglera rien."

"C'est un coup de bluff. Fillon veut des images de foule pour montrer qu'il est toujours légitime mais il ne va gagner que trois jours", estime-t-il. "Le vrai tournant sera quand tout le monde va le lâcher", renchérit un analyste proche de la direction de LR.

(Avec Chine Labbé, Simon Carraud, Emile Picy et Gérard Bon, édité par Sophie Louet)

7 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M2931816
    03 mars22:39

    @g.joly1,vous qui ètes plus proche de la gauche extrème,que pensez vous du programme de ce cher Macron qui va nationaliser l'unedic pour mettre au boulot les chomeurs ,de gré ou de force ,sinon les vivres sont coupés au 2eme refus de poste! Il va plus fort que Fillon de ce coté là.

    Signaler un abus

  • M2931816
    03 mars22:33

    @m58 cette manifestation n'est ni destinée à règler ses problèmes judiciaires ni à faire le plein de Français qui ne le soutiennent pas;elle est à usage interne de son camp pour montrer aux défaitistes qui pronent Juppé ,que sa base le soutient lui !!S'il y a 100 000 personnes ,ça risque de faire du bruit !;mais ça peut foirer aussi.

    Signaler un abus

  • g.joly1
    03 mars22:18

    Rassurez moi. Si Fillon est battu le soir du 1er tour, ce qui est probable, il va quand même se maintenir ? :-))))

    Signaler un abus

  • g.joly1
    03 mars22:18

    Fillon va bientôt se retrouver seuls avec sa femme et ses 2 enfants.

    Signaler un abus

  • g.joly1
    03 mars22:18

    Ainsi des gens vont se rassembler dimanche pour soutenir celui qui les a volé. Curieux...

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.