1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le blues des ex-ministres et députés confrontés à Pôle emploi
Le Point29/12/2017 à 12:57

Tout le monde n'a pas eu la chance de Jean-Yves Le Drian. Ministre de la Défense sous Hollande, le socialiste a été nommé au Quai d'Orsay sitôt Macron installé à l'Élysée. Le Breton fait figure de rescapé au regard de ses anciens collègues laissés sur le carreau après la vague de dégagisme qui a déferlé sur la France en mai 2017. En effet, pléthore d'ex-députés PS et ministres de l'ère Hollande ont délaissé les ors de l'hémicycle et des ministères pour la lumière métallique des néons de Pôle emploi, rapportent nos confrères du Figaro.

« Tu sers ton pays comme parlementaire et comme ministre, en essayant de faire de ton mieux. Tu consacres une partie de ta vie à ton pays. Il n'y a rien en retour, ni statut de l'élu ni création de passerelles pour permettre de retrouver un emploi », persifle un ancien ministre sous le sceau de l'anonymat dans les colonnes du quotidien. Car contrairement à une idée reçue, les ex-ministres ne perçoivent pas de salaires à vie. Depuis un décret signé en 2012 par Hollande, l'indemnité atteint 9 440 euros brut mensuel pendant trois mois, sous réserve que l'allocataire n'ait pas retrouvé une activité rétribuée et que sa déclaration de patrimoine à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique ait été correctement remplie.

« Le conseiller m'a reçue, mais il ne savait pas bien quoi faire pour m'aider »

Les députés sont mieux...

Lire la suite sur Le Point.fr

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • aerosp
    29 décembre18:46

    Des béni oui oui sans personnalité. Au chômage, comme les autres, et prendre n'importe quel job à 800 €

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer