Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

La Turquie relève la TVA sur certains produits malgré l'inflation élevée
information fournie par Reuters07/07/2023 à 12:24

Des personnes font des achats sur un marché de produits frais à Istanbul

Des personnes font des achats sur un marché de produits frais à Istanbul

ISTANBUL (Reuters) - La Turquie a augmenté vendredi la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) de deux points de pourcentage pour certains produits de base et pour les biens et services, une hausse qui devrait stimuler une inflation déjà élevée et augmenter les recettes budgétaires.

Le journal officiel a indiqué vendredi que le taux de TVA appliqué aux biens et services était passé de 18% à 20%, tandis que celui appliqué à certains produits de base comme le papier hygiénique, les détergents et les couches, est passé de 8% à 10%.

A ces annonces applicables immédiatement s'ajoute une hausse de la taxe sur les prêts à la consommation, qui passe de 10% à 15%.

Les frais d'enregistrement des téléphones portables importés de l'étranger ont en outre été augmentés de 228%, passant de 6.091 lires à 20.000 lires (704 euros).

L'inflation en Turquie est passée sous la barre des 40% sur un an en juin, mais devrait rebondir dans les mois à venir, soutenue par la hausse des salaires et par un ensemble de mesures fiscales qui incluent notamment une hausse de l'impôt sur les sociétés.

Ces nouvelles mesures devraient faire augmenter l'inflation globale de 1 à 1,2 point, selon une note de QNB Finansbank.

Pour faire face à l'inflation galopante, la banque centrale turque a augmenté les taux d'intérêt le mois dernier et s'est engagée à resserrer davantage sa politique, marquant un revirement après des années de politique monétaire peu orthodoxe.

Selon les économistes, la hausse de la TVA pourrait augmenter d'environ 30 milliards de lires les recettes de l'État, grevées par les conséquences des tremblements de terres de cette année et des dépenses réalisées avant les élections.

Les augmentations de taxes pourraient accroître les recettes budgétaires de la Turquie d'environ 2%, selon une note d'Oyak Investment.

Ces mesures ont été prises après l'introduction d'un projet de loi au Parlement en début de semaine qui vise à augmenter l'impôt sur les sociétés de 20% à 25% pour répondre aux besoins de financement liés aux tremblements de terre, qui ont tué plus de 50.000 personnes. Les séismes ont occasionné plus de 100 milliards de dollars de dégats, selon les estimations du gouvernement, d'industriels et d'économistes.

Par ailleurs, la Turquie a également exempté vendredi de la retenue à la source les paiements de dividendes pour les actions de la Bourse d'Istanbul détenues en propre.

(Reportage Ezgi Erkoyun, Burcu Karakas, version française Corentin Chappron, édité par Blandine Hénault)

2 commentaires

  • 07 juillet13:09

    Ils veulent Erdogan et ils l'ont ! Srtout aucune faveur ou aide de l'UE à cette Turquie en pleine dérive économique


Signaler le commentaire

Fermer