Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

La styliste japonaise Hanae Mori est décédée à l'âge de 96 ans
information fournie par Reuters18/08/2022 à 13:16

LA STYLISTE JAPONAISE HANAE MORI EST DÉCÉDÉE À L'ÂGE DE 96 ANS

LA STYLISTE JAPONAISE HANAE MORI EST DÉCÉDÉE À L'ÂGE DE 96 ANS

par Elaine Lies

TOKYO (Reuters) - Hanae Mori, une styliste pionnière qui a introduit les motifs japonais sur la scène mondiale de la haute couture et a créé la robe de mariée portée par l'impératrice Masako, est décédée le 11 août à l'âge de 96 ans.

Célèbre pour ses créations en forme de papillon, Hanae Mori est née dans la préfecture rurale de Shimane. Elle a ensuite fréquenté la capitale pour aller à l'université puis à l'école de design, avant d'y ouvrir son propre studio en 1951, dans le centre-ville encore partiellement dévasté par la guerre.

Travailler comme styliste pour des réalisateurs de cinéma l'a aidée à affiner son style, mais un tournant s'est produit en 1961, lorsqu'elle se rend à Paris pour faire des recherches sur la styliste Coco Chanel, puis à New York.

"Je me suis sentie très consciente de mes racines en tant que 'personne Japonaise'", avait déclaré Hanae Mori dans une interview accordée au site Rakuten FashionWeek Tokyo.

"Les produits japonais bon marché vendus dans les sous-sols des grands magasins [...] La représentation de Madame Butterfly dans l'opéra 'Madame Butterfly', que j'ai vu à New York", avait-t-elle ajouté, "'Ce n'est pas le Japon!' J'ai décidé de tenter ma chance avec des créations fabriquées au Japon."

En 1965, elle présente sa première collection à New York, qui attire de l'attention par son mélange de thèmes orientaux et occidentaux.

Au cours de la décennie suivante, elle enchaîne les défilés en Europe et ouvre une maison de couture à Paris, devenant ainsi la première femme asiatique à être admise dans une association française de haute couture.

"J'ai choisi comme thème le papillon, qui symbolise la femme japonaise déployant ses ailes dans le monde entier", avait-t-elle dit.

Parmi les commandes notables qu'elle a reçu avant sa retraite en 2004 se trouve la robe portée par l'impératrice Masako lors de son mariage avec le prince héritier de l'époque, Naruhito, en 1993.

Elle a également conçu des uniformes pour les hôtesses de l'air de Japan Airlines et pour les équipes olympiques japonaises aux Jeux d'été de Barcelone en 1992 et aux Jeux d'hiver de Lillehammer en 1994.

(Reportage Elaine Lies ; version française Elena Vardon, édité par Kate Entringer)

0 commentaire