Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

La réforme des retraites prônée par le RN coûtera 9 milliards d'euros, dit Tanguy
information fournie par Reuters 25/06/2024 à 10:10

Jean-Philippe Tanguy, responsable de la politique économique du parti d'extrême droite français Rassemblement national (RN) et membre du Parlement

Jean-Philippe Tanguy, responsable de la politique économique du parti d'extrême droite français Rassemblement national (RN) et membre du Parlement

L'abrogation de la dernière réforme des retraites et les aménagements proposés par le Rassemblement national (RN) coûteront neuf milliards d'euros à terme, a déclaré mardi le député RN sortant, Jean-Philippe Tanguy.

Le programme économique présenté par le RN en vue des élections législatives prévoit de revenir sur la réforme des retraites adoptée à l'initiative d'Emmanuel Macron.

Selon le programme du RN, ceux qui ont commencé à travailler avant 20 ans pourront dès cet automne partir à la retraite à 60 ans s'ils ont cumulé 40 annuités. Une "progressivité" est envisagée pour les autres.

"L'abrogation de la loi de M. Macron refait passer l'âge pivot à 62 ans - et non plus 64 ans. On revient à la situation antérieure. Et la réforme (...), c'est une progressivité des droits pour ceux qui ont commencé à travailler entre 20 et 22 ans, avec une retraite entre 60 et 62 ans selon un nombre d'annuités qui progresse avec le temps", a déclaré Jean-Philippe Tanguy sur France Inter.

Interrogé sur le coût de cette mesure, le référent du RN sur les questions financières répond : "Neuf milliards d'euros, à terme. Quand la réforme est déployée. Et elle sera compensée par d'autres mesures", a-t-il indiqué, mettant en avant la volonté du RN d'encourager les jeunes à entrer plus tôt dans le monde du travail.

Jusqu'à présent, le RN n'avait chiffré qu'une seule mesure de son programme, la réduction de la TVA sur les énergies et le carburant à 5,5%, dont le coût est estimé à sept milliards d'euros, 12 milliards en année pleine.

Pressé d'expliquer ce manque de précisions sur le coût des mesures économiques envisagées, Jean-Philippe Tanguy a défendu un "programme à l'équilibre".

"On ne va pas affirmer que cela va coûter puisque nous, nous estimons que notre programme est à l'équilibre. Nous ne laisserons pas filer les déficits et nous respecterons la trajectoire des finances publiques", a-t-il affirmé.

Lors d'un entretien lundi à Reuters, Jean-Philippe Tanguy a assuré que le gouvernement que formerait le RN s'il remporte les élections législatives anticipées mettrait fin à des décennies de déficits publics importants et respecterait les règles financières européennes.

Jean-Philippe Tanguy est considéré comme l'un des principaux prétendants pour le poste de ministre de l'Economie et des Finances si le RN venait à obtenir une majorité absolue lors du scrutin des 30 juin et 7 juillet.

(Rédigé par Blandine Hénault, édité par Tangi Salaün)

29 commentaires

  • 26 juin 09:40

    Revenir sur la réforme des retraites déjà réduite a minima, après un chaos qui a duré plus de 2 ans, serait une très grave erreur du même acabit que la loi sur les 35 heures! Comparée aux pays qui nous entourent et tenant compte de la démographie et des finances du pays!
    En outre, grande incohérence et injustice entre ceux ayant commencé à travailler avant 20 ans qui travailleraient 40 ans et les autres 42 ans…


Signaler le commentaire

Fermer