Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La Hongrie continue de s'opposer au projet de budget européen
Reuters03/12/2020 à 11:49

LA HONGRIE CONTINUE DE S'OPPOSER AU PROJET DE BUDGET EUROPÉEN

LA HONGRIE CONTINUE DE S'OPPOSER AU PROJET DE BUDGET EUROPÉEN

BUDAPEST (Reuters) - Le projet de budget et le plan de relance de l'Union européenne ne pourront entrer en vigueur sans l'approbation de la Hongrie, qui ne peut les accepter sous leur forme actuelle, a averti jeudi le gouvernement de Viktor Orban, à une semaine du sommet européen.

Refusant que l'accès aux fonds européens soit conditionné au respect de l'Etat de droit, la Hongrie et la Pologne ont opposé leur veto le 16 novembre à l'adoption du projet de budget de l'Union européenne pour la période 2021-2027 et du plan de relance, qui représentent ensemble 1.800 milliards d'euros.

Selon Gergely Gulyas, ministre en charge de l'administration du Premier ministre, Budapest est ouvert à de plus amples négociations mais "il n'y aura pas d'accord" si la clause sur l'Etat de droit est maintenue.

"Nous ne pouvons pas accepter le budget de l'UE dans sa forme actuelle et chaque pays membre a un droit de veto", a déclaré Gulyas lors d'un point de presse hebdomadaire, en réponse à une question sur les intentions de Viktor Orban lors du conseil européen des 10 et 11 décembre.

(Anita Komuves et Krisztina Than; version française Jean-Stéphane Brosse, édité par Jean-Philippe Lefief)

20 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M9946587
    04 décembre08:53

    Les pays qui ne respectent plus les critères d'adhésion au fil de leurs changements politiques internes s'excluent d'eux mêmes et leur voix ne devrait pas compter ou bien ils devraient perdre leur droit de veto. Je ne dis pas pour autant que certaines questions soulevées par ces pays notamment sur la politique migratoire ne sont pas fondées mais cela doit se traiter dans un autre cadre que le budget !

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer