Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

La France suivra les recommandations de la HAS sur la variole du singe, dit Brigitte Bourguignon
information fournie par Reuters25/05/2022 à 08:53

LA FRANCE SUIVRA LES RECOMMANDATIONS DE LA HAS SUR LA VARIOLE DU SINGE, DIT BRIGITTE BOURGUIGNON

LA FRANCE SUIVRA LES RECOMMANDATIONS DE LA HAS SUR LA VARIOLE DU SINGE, DIT BRIGITTE BOURGUIGNON

PARIS (Reuters) - Le gouvernement français va suivre les recommandations de la Haute Autorité de santé (HAS) sur la vaccinations des adultes ayant été en contact avec une personne infectée par la variole du singe, qui a infecté cinq personnes en France, a annoncé mercredi la ministre de la Santé, Brigitte Bourguignon.

Saisie par la Direction générale de la santé (DGS) après l'apparition de la maladie sur le territoire, la HAS recommande la vaccination des cas contacts d'une personne contaminée, y compris les professionnels de santé.

"Nous suivrons la préconisation (de la HAS ndlr) dès lors qu'elle sera établie. Nous avons entendu cet avis, nous sommes déjà prêts, les stocks stratégiques (de vaccins) sont là. Il s'agira d'une vaccination ciblée (...) au-delà des soignants avec les cas contacts", a déclaré la ministre de la Santé, Brigitte Bourguignon, sur RTL

"On n'attend pas de flambée de la maladie. On prend les décisions qui s'imposent, c'est à dire la vigilance qu'il faut avoir dans ce cas parce que c'est un virus qu'on ne voyait plus en Europe", a ajouté la ministre de la Santé.

La variole du singe est une maladie virale généralement bénigne, qui s'observait jusqu'ici principalement dans le centre et l'ouest de l'Afrique mais qui tend à se diffuser en Europe mais aussi aux Etats-Unis et en Australie.

"Des recommandations ont été apportées aux professionnels de santé, aux établissements pour repérer, détecter, signaler et ensuite isoler les cas avérés à domicile", a souligné la ministre.

"Dès lundi, nous verrons avec mes homologues européens (...) quelles stratégies nous allons adapter. Pour l'instant la situation est sous contrôle, maîtrisée et surtout en alerte", a ajouté Brigitte Bourguignon.

(Reportage Laetitia Volga, édité par Nicolas Delame)

0 commentaire