Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

La France révise sa stratégie de déconfinement face au coronavirus
information fournie par Reuters10/12/2020 à 19:09

LA FRANCE RÉVISE SA STRATÉGIE DE DÉCONFINEMENT FACE AU CORONAVIRUS

LA FRANCE RÉVISE SA STRATÉGIE DE DÉCONFINEMENT FACE AU CORONAVIRUS

PARIS (Reuters) - Couvre-feu instauré en remplacement du confinement à partir du 15 décembre mais avancé d'une heure, fin de la dérogation pour le réveillon du 31 décembre, prolongation pour trois semaines de la fermeture des cinémas, des musées: Jean Castex a tiré jeudi les conséquences de la situation épidémique en précisant la nouvelle étape à venir du déconfinement.

"Nous ne devons pas baisser la garde", a-t-il dit lors d'une conférence de presse, soulignant qu'il ne fallait pas s'exposer à un "risque de rebond de l'épidémie, ni maintenant ni dans les premières semaines de janvier".

"Mardi prochain le 15 décembre, comme nous l'avions annoncé, nous passerons à une nouvelle étape mais les règles seront plus strictes que ce que nous avions initialement envisagé", a-t-il ajouté.

Le confinement sera bien remplacé par un couvre-feu général à partir du 15 décembre, mais celui-ci est avancé d'une heure, et s'imposera de 20h00 à 06h00 du matin.

Seule la soirée du 24 décembre échappera à cette règle. La soirée du 31 décembre, contrairement à ce qui était envisagée, se passera en revanche sous couvre-feu. Ce réveillon "concentre tous les ingrédients d'un rebond épidémique", a expliqué le Premier ministre lors d'une conférence de presse, s'appuyant sur les "retours d'expérience" des fêtes de Thanksgiving outre-Atlantique.

"Nous aurions sans doute dû faire la même chose pour Noël mais Noël occupe une place à part dans nos vies et dans nos traditions", a-t-il dit, réclamant une nouvelle fois cependant que les réveillons de Noël ne réunissent pas plus de six personnes.

Cinémas, théâtres, musées étaient également censés rouvrir dans le cadre de protocoles sanitaires stricts. La dynamique de l'épidémie ne le permettra pas.

"Les établissements recevant du public resteront fermées trois semaines de plus", a annoncé Jean Castex, au nom d'une logique: "éviter d'accroître les flux, les concentrations, les brassages de public".

"Nous réexaminerons la possibilité de les rouvrir à partir du 7 janvier en fonction de la situation sanitaire à cette échéance et de l'analyse que nous pourrons faire des effets des fêtes sur la situation épidémique."

Dans l'intervalle, le chef du gouvernement a annoncé le maintien de tous les dispositifs d'aide.

Pour les autres établissements fermés, notamment les bars, restaurants et cafés, l'objectif reste le même: une réouverture au 20 janvier.

En détaillant le 24 novembre dernier à la télévision l'allègement graduel des restrictions, Emmanuel Macron avait annoncé que le confinement pourrait être levé au 15 décembre si le reflux de l'épidémie venait à se confirmer, avec un nombre de cas journaliers ramené à 5.000 et un nombre de lits de réanimation occupés par des patients COVID-19 autour de 2.500-3.000.

(Service France)

2 commentaires

  • 12 décembre11:14

    homlib...Bravo...belle tirade...reposez-vous maintenant, prenez des vacances...Vs devez être très fatigué après ça...et ça ns fera aussi des vacances...;-))