Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

L'Ukraine annonce l'évacuation des derniers combattants d'Azovstal
information fournie par Reuters17/05/2022 à 11:55

L'UKRAINE ANNONCE L'ÉVACUATION DES DERNIERS COMBATTANTS D'AZOVSTAL

L'UKRAINE ANNONCE L'ÉVACUATION DES DERNIERS COMBATTANTS D'AZOVSTAL

par Natalia Zinets

KYIV (Reuters) - L'armée ukrainienne a déclaré mardi qu'elle s'efforçait d'évacuer les derniers combattants piégés dans l'usine Azovstal, dans le port de Marioupol assiégé, cédant le contrôle de la ville à l'armée russe après des semaines de résistance acharnée.

"La garnison 'Marioupol' a rempli sa mission", a annoncé mardi matin l'état-major de l'armée ukrainienne. "Le commandement militaire suprême a ordonné aux commandants des unités déployées à Azovstal de sauver les vies de leurs hommes."

Selon la vice-ministre ukrainienne de la Défense, 53 combattants ont été transportés ces dernières heures à l'hôpital de Novoazovsk, ville sous contrôle russe située à un peu plus d'une trentaine de kilomètres à l'est de Marioupol, tandis que 211 autres ont été conduits dans la ville d'Olenivka, aux mains des séparatistes prorusses.

Tous ces évacués sont concernés par une procédure d'échange, a ajouté Anna Malyar dans une vidéo publiée lundi soir sur les réseaux sociaux, sans donner davantage de précisions.

Les séparatistes prorusses de l'est de l'Ukraine ont annoncé de leur côté que 256 combattants ukrainiens retranchés dans le complexe industriel s'étaient "rendus", parmi lesquels 51 blessés, corroborant les chiffres annoncés par Kyiv.

Cinq cars transportant des combattants sont arrivés lundi soir à Novoazovsk, a constaté un journaliste de Reuters. Parmi eux figuraient des blessés.

Avant cette opération d'évacuation, on estimait à 600 environ le nombre de combattants encore piégés à l'intérieur de l'aciérie Azovstal.

"L'UKRAINE A BESOIN DE SES HÉROS VIVANTS"

"Nous espérons être en mesure de sauver la vie de nos gars", a déclaré lundi soir le président ukrainien Volodimir Zelensky. "L'Ukraine a besoin de ses héros vivants."

Le commandement local de l'armée ukrainienne a souligné que les soldats de Marioupol avait tenu pendant 82 jours, offrant du temps à l'Ukraine pour faire face à l'offensive de la Russie et pour recevoir des livraisons d'armes occidentales.

Cette évacuation constitue toutefois d'un revers de taille pour Kyiv, après la plus longue et sanglante bataille depuis le début de l'assaut russe, le 24 février.

Marioupol était devenue le symbole à la fois de la résistance ukrainienne et de la détermination de la Russie à détruire les villes lui tenant tête.

La ville portuaire du sud du pays est désormais en ruines. Les autorités ukrainiennes ont déclaré que des dizaines de milliers de personnes avaient été tuées à Marioupol, ville de plus de 400.000 habitants avant la guerre.

BOMBARDEMENTS INTENSIFS DANS L'EST

Sur les autres fronts, les combattants ukrainiens ont chassé ces derniers jours les forces russes de la zone proche de Kharkiv, la plus grande ville de l'est du pays, mais de violents combats et des bombardements se poursuivent dans une vaste zone orientale.

Les services de la présidence ukrainienne ont déclaré mardi que toute la ligne de front autour de Donetsk était soumise en permanence à des bombardements intensifs, tandis que dans la région de Tchernihiv, un tir de missile sur le village de Desna a tué et blessé un nombre indéterminé de personnes.

Les forces russes se renforcent et se préparent à relancer leur offensive près de Slovyansk et de Drobysheve, au sud-est de la ville stratégique d'Izioum, selon l'état-major ukrainien.

Les zones autour de Kyiv et de Lviv, près de la frontière polonaise, ont continué à subir des tirs russes. Une série d'explosions a frappé Lviv tôt ce mardi, selon un témoin de Reuters.

En Russie, un village de la province occidentale de Koursk, à la frontière avec l'Ukraine, a été la cible de tirs ukrainiens mardi, a déclaré le gouverneur régional Roman Starovoit. Trois maisons et une école ont été touchées, mais il n'y a pas eu de blessés, a-t-il ajouté.

Reuters n'a pas pu confirmer immédiatement les détails des comptes rendus des combats.

Volodimir Zelensky s'est entretenu mardi avec le chancelier allemand Olaf Scholz et prévoit également de discuter avec le président français Emmanuel Macron, a indiqué son bureau.

(Reportage Natalia Zinets, avec la rédaction de Reuters; version française Jean Terzian, Kate Entringer, édité par Jean-Stéphane Brosse)

1 commentaire

  • 17 mai13:30

    Bravo à l'armée Ukrainien pour l'organisation de cette évacuation digne de Dunkerque ! /sarc