Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Israël poursuit son offensive à Rafah, les efforts diplomatiques patinent
information fournie par Reuters 13/06/2024 à 11:13

Des Palestiniens fuient Rafah suite à une opération militaire israélienne

Des Palestiniens fuient Rafah suite à une opération militaire israélienne

par Nidal al-Mughrabi

Israël poursuivait jeudi son offensive dans la zone ouest de la ville de Rafah, située dans l'extrême-sud de la bande de Gaza, avec d'importants bombardements au cours de la nuit qui ont obligé la population à fuir, selon les habitants, alors que les efforts diplomatique se poursuivent en parallèle sur un accord de cessez-le-feu.

D'après les habitants, les forces israéliennes se sont dirigées vers la zone d'Al-Mawasi à Rafah, près de la plage, désignée comme une zone humanitaire par les cartes distribuées par Israël depuis le début de son offensive sur Rafah le mois dernier.

Dans un communiqué, l'armée israélienne a nié avoir lancé des frappes à l'intérieur de cette zone et affirmé que son attaque visait à détruire les dernières unités combattantes intactes du Hamas.

Elle a ajouté poursuivre ses "opérations ciblées basées sur le renseignement" à Rafah.

Depuis le début de son offensive en octobre dernier dans la bande de Gaza, Israël s'est engagé à détruire totalement le Hamas mais le mouvement islamiste palestinien s'est montré résilient et des militants ont refait surface dans des zones où Tsahal pensait l'avoir vaincu.

Les Etats-Unis, proches alliés d'Israël, ont proposé fin mai un accord de cessez-le-feu mais les négociations avancent lentement.

Le Hamas, qui s'est dit prêt à conclure un accord, a répondu mardi à la proposition américaine en prônant des changements, dont certains ont été jugés "irréalistes" par le secrétaire d'État américain Antony Blinken.

Les changements proposés par le Hamas ne sont "pas importants", a déclaré jeudi à Reuters un haut-responsable du mouvement islamiste palestinien.

L'organisation demande à choisir une liste de 100 Palestiniens condamnés à de longues peines de prison en Israël pour les libérer, la reconstruction de la bande de Gaza, la levée du blocus et une autorisation de circulation des personnes et des biens sans restrictions, a-t-il dit.

Le Hamas a aussi conditionné son approbation à l'arrêt total des combats et au retrait complet des troupes israéliennes de la bande de Gaza.

Mercredi, le groupe palestinien a affirmé avoir fait preuve d'une "entière positivité" dans les efforts diplomatiques et a demandé aux Etats-Unis de faire pression sur Israël pour parvenir à un cessez-le-feu permanent dans l'enclave.

Washington affirme qu'Israël soutient sa proposition de cessez-le-feu même si le gouvernement du Premier ministre Benjamin Netanyahu ne s'est pas publiquement exprimé et continue d'exclure toute possibilité de paix tant que le Hamas n'aura pas été anéanti.

(Reportage Nidal al-Mughrabi, avec la contribution de James Mackenzie, Nadine Awadalla et Maha El Dahan à Doha, Blandine Hénault pour la version française, édité par Tangi Salaün)

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer