1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Incendie de Notre-Dame : ces trente minutes qui ont failli être fatales
Le Point19/07/2019 à 07:20

Il y a un peu plus de trois mois, la cathédrale Notre-Dame de Paris prenait feu. Au cours de l'incendie qui a duré 15 heures, beaucoup ont craint que l'édifice ne s'effondre sous les coups de boutoir des flammes. Si la cathédrale est encore debout, c'est grâce aux pompiers, révèle le New York Times. Ceux-ci se sont lancés dans une course contre le temps, pénalisés par un retard de 30 minutes, provoqué par un matériel trop sophistiqué et un personnel pas assez formé.Cela faisait trois jours que l'employé chargé de surveiller les alarmes incendie avait commencé à travailler. Il commençait aussi ce 15 avril sa seconde vacation, remplaçant un collègue absent. Lorsqu'il est prévenu, à 18 h 18, il alerte un garde. Mais celui-ci se rend dans le grenier de la sacristie. Or, c'est dans « la forêt », la charpente de Notre-Dame, que l'incendie a commencé. Il faudra pas moins de trente minutes pour que le personnel de sécurité ne comprenne sa méprise. Le journal américain pointe que le système d'alerte a été conçu par une douzaine d'experts qui ont travaillé dessus pendant six ans. Le résultat de leur labeur ? Des milliers de pages de diagrammes, de cartes et de contrats... qui n'ont pas été capables de faire passer le message essentiel au bon moment.Lire aussi Kamel Daoud ?Le sens de la flècheÀ la recherche du temps perduC'est ce retard au démarrage pour alerter les soldats du feu qui a failli signifier la fin de la cathédrale....

Lire la suite sur Le Point.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M4947935
    19 juillet12:35

    Cela traduit le laxisme et le manque de rigueur ambiant dans la société française... on met des débutants en charge, les pompiers ne sont pas immédiatement prévenus, on ne fait pas une vérification quotidienne sérieuse en fin de chantier, les ouvriers se permettent de fumer malgré les interdictions... etc. etc.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer