Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Hôtellerie/Restauration: Le Maire met les assureurs en demeure
Reuters04/12/2020 à 09:22

HÔTELLERIE/RESTAURATION: LE MAIRE MET LES ASSUREURS EN DEMEURE

HÔTELLERIE/RESTAURATION: LE MAIRE MET LES ASSUREURS EN DEMEURE

PARIS (Reuters) - Bruno Le Maire a mis en demeure vendredi matin les compagnies d'assurance d'accepter de geler leurs primes pour le secteur de l'hôtellerie-restauration faute de quoi le gouvernement soutiendra un amendement du Sénat leur imposant une contribution exceptionnelle de 1,2 milliard d'euros.

"Moi, je considère que c'est vraiment traiter les problèmes à la hache et que ce n'est jamais la bonne solution, mais si les assureurs ne trouvent pas eux-mêmes la porte de sortie, nous n'aurons pas d'autres choix que de maintenir ce prélèvement obligatoire de 1,2 milliard", a dit le ministre de l'Economie et des Finances sur RMC et BFMTV.

"La balle est dans leur camp", a-t-il ajouté. "Il faut qu'ils donnent une réponse positive au gel des cotisations d'assurance pour le secteur H&R (hôtellerie et restauration)."

Cet amendement du Sénat a été intégré au projet de loi de finances qui va revenir en deuxième lecture à l'Assemblée nationale, où l'exécutif dispose de la majorité.

La plupart des contrats en vigueur ne couvrent pas les risques liés à la pandémie de coronavirus et des dizaines de contentieux ont été portés devant les tribunaux par des établissements contraints d'arrêter leurs activités en raison de la crise sanitaire.

(Jean-Stéphane Brosse et Henri-Pierre André)

7 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • vazi
    04 décembre11:08

    pour certain ignorant, Si l'état envisage de ponctionnait les assureurs à hauteur de 1,2 milliards, c'est qu'il sait que c'est dans leurs possibilités. L'état connait toute les ressources des sociétés en France. Et l'état peut et doit aller plus loin dans ce domaine en plafonnant les augmentations des assureurs, comme des mutuelles. Il faut savoir que l'état donne des certifications pour que ces derniers travaillent !!!!

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer