Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Hausse du pass Navigo : Valérie Pécresse demande aux usagers de faire pression sur le gouvernement
information fournie par Boursorama avec Media Services30/11/2022 à 14:59

Si le gouvernement ne fait pas un geste, l'abonnement mensuel Navigo passerait notamment de 75,20 à 90 euros, et le ticket de métro de 1,90 à 2,30 euros.

Valérie Pécresse à Paris, le 10 avril 2022. ( AFP / ALAIN JOCARD )

Valérie Pécresse à Paris, le 10 avril 2022. ( AFP / ALAIN JOCARD )

Après les élus, les usagers. Engagée dans un bras de fer avec l'exécutif, la présidente d'Ile-de-France Mobilités (IDFM), Valérie Pécresse, a écrit mercredi 30 novembre aux associations d'usagers pour qu'elles fassent pression sur le gouvernement, afin qu'il fasse un geste pour éviter une trop forte hausse des tarifs pour les usagers en 2023.

Confrontée à une forte hausse de ses coûts liée à l'inflation et à la flambée des prix de l'énergie, l'autorité régionale des transports doit trouver 950 millions d'euros pour boucler son budget de fonctionnement 2023 , lequel ne peut pas être en déficit.

Sur cette somme, elle a trouvé 300 millions venus de la région Île-de-France et des départements, de la RATP et la SNCF, et compte faire 200 millions d'économies. Il lui reste donc 450 millions d'euros à trouver , qui ne peuvent être dégagés que si l'État fait un geste, selon Valérie Pécresse.

L'abonnement mensuel à 90 euros ?

"Depuis des mois, nous avons proposé à la Première ministre et au ministre des Transports toute une série de propositions qu'ils ont balayées d'un revers de main : baisse de la TVA, hausse du versement mobilité des entreprises, transformation en subvention de la dette Covid, taxe de séjour sur les hôtels de plus de 4 étoiles, etc.", écrit-elle. Si le gouvernement ne permet pas à IDFM de trouver de nouvelles formes de financement, les tarifs pourraient augmenter de 20%, menace-t-elle. L'abonnement mensuel Navigo passerait notamment de 75,20 à 90 euros, et le ticket de métro de 1,90 à 2,30 euros.

"Je vous demande de mobiliser tous les moyens à votre disposition pour mettre le gouvernement devant ses responsabilités (...) et lui demander d'inscrire dans le projet de loi finances 2023 les recettes fiscales nécessaires , afin d'aider à réduire le plus possible la facture pour les usagers franciliens," écrit Valérie Pécresse aux associations.

Sur les réseaux sociaux, des associations d'usagers comme la Fnaut ou Plus de trains alertent régulièrement, depuis plusieurs mois, contre une hausse trop forte du Navigo, appelant le gouvernement à agir. IDFM doit adopter son budget, et donc fixer la prochaine hausse tarifaire, lors de son conseil d'administration du 7 décembre.

11 commentaires

  • 30 novembre17:34

    90€ par mois de transport pour aller travailler , cela me semble plus que correct socialement parlant. 100E serait en fait le reflet d'un rapport coût exploitation plus adéquat. Et ce serait un minimum !!!