Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Guerre en Ukraine : les sanctions américaines contre la Russie tapent "là où ça fait mal", se réjouit Kiev
information fournie par Boursorama avec Media Services 13/06/2024 à 12:02

Le chef de la diplomatie ukrainienne a salué les sanctions prises par Washington dans le secteur industriel, estimant "qu'asphyxier la machine de guerre de Poutine est essentiel pour la sécurité mondiale".

Dmytro Kouleba, à Kiev, le 3 juin 2024 ( AFP / ANATOLII STEPANOV )

Dmytro Kouleba, à Kiev, le 3 juin 2024 ( AFP / ANATOLII STEPANOV )

"Chaque arme que la Russie ne peut pas produire (...) est une vie sauvée". Par la voix du chef de sa diplomatie, l'Ukraine a salué jeudi 13 juin le nouveau train de sanctions annoncé par les Etats-Unis la veille, visant l'effort de guerre de la Russie, estimant qu'elles tapaient "là où ça fait mal".

"Nous saluons tout particulièrement les mesures sévères prises à l'encontre du secteur industriel de défense de la Russie et de son accès à la technologie et aux ressources à l'étranger ", a estimé le chef de la diplomatie ukrainienne, Dmytro Kouleba, sur le réseau social X.

"Asphyxier la machine de guerre de Poutine est essentiel pour la sécurité mondiale. Chaque arme que la Russie ne peut pas produire (...) est une vie sauvée", a-t-il insisté.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a pour sa part affirmé jeudi attendre des "décisions importantes" lors du sommet du G7 s'ouvrant en Italie, notamment la signature d'accords de sécurité avec les États-Unis et le Japon.

"Une grande partie (de ce sommet, NDLR) sera consacrée à l'Ukraine, à notre défense et à notre résilience économique. Nous nous attendons à ce que des décisions importantes soient prises aujourd'hui", a indiqué M. Zelensky sur Telegram. L'Ukraine doit aussi signer des accords de sécurité bilatéraux avec le Japon et les Etats-Unis, parlant d'un document "sans précédent" avec ses partenaires américains selon M. Zelensky.

Très chère défense antiaérienne

Les pays du G7, dont font partie les principaux soutiens militaires et financiers de l'Ukraine depuis l'invasion russe de février 2022, devraient discuter d'un accord majeur qui pourrait débloquer un prêt de 50 milliards de dollars pour Kiev, garanti par les futurs intérêts générés par les actifs russes immobilisés.

Carte des zones contrôlées par les forces ukrainiennes et russes en Ukraine au 12 juin 2024 à 19h GMT ( AFP / Valentin RAKOVSKY )

Carte des zones contrôlées par les forces ukrainiennes et russes en Ukraine au 12 juin 2024 à 19h GMT ( AFP / Valentin RAKOVSKY )

Mardi, le président ukrainien avait aussi appelé ses alliés occidentaux à lui livrer de nouveaux systèmes de défense antiaérienne pour parer aux attaques russes qui ont mis à genoux l’infrastructure énergétique ukrainienne. "Les systèmes modernes de défense antiaérienne peuvent assurer une protection maximale des personnes, de nos villes et de nos positions. Nous en avons besoin autant que possible", a ajouté M. Zelensky.

9 commentaires

  • 13 juin 13:38

    Lisez Politkovskaîa "Tchétchénie le déshonneur russe" sorti en 2003 et plus que jamais d'actualité avec l'agression contre l'Ukraine...intelligent car visionnaire mais hélas qui a valu à son auteur son assassinat


Signaler le commentaire

Fermer