Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France: Les citoyens de la Convention climat jugent sévèrement le gouvernement
Reuters28/02/2021 à 13:40

FRANCE: LES CITOYENS DE LA CONVENTION CLIMAT JUGENT SÉVÈREMENT LE GOUVERNEMENT

FRANCE: LES CITOYENS DE LA CONVENTION CLIMAT JUGENT SÉVÈREMENT LE GOUVERNEMENT

PARIS (Reuters) - Les 150 Français qui avaient été tirés au sort pour participer à la Convention citoyenne pour le climat ont jugé très sévèrement dimanche la manière dont le gouvernement a repris à son compte leurs propositions destinées à lutter contre le changement climatique.

Revenant sur la promesse du président Emmanuel Macron de reprendre "sans filtre" leurs 149 propositions, le gouvernement a présenté un projet de loi "climat et résilience" qui intègre notamment des mesures retenues par le Premier ministre Jean Castex l'an dernier.

Les citoyens appelés à se prononcer dimanche sur ces mesures les ont jugé "insuffisantes", attribuant une note globale de 3,7 sur 10 au gouvernement.

"Les 150 citoyennes et citoyens ont très logiquement et très fortement sanctionné l'inaction du gouvernement et la faiblesse de son projet de loi", a commenté le député écologiste Matthieu Orphelin dans un communiqué.

Du côté du gouvernement, on défend le choix d'avoir écarté certaines propositions, tout en rappelant que le projet de loi peut être "amélioré" lors des débats au Parlement.

"Il y a toujours cette idée que quand on ne fait pas 100% de ce qui est sur la table, on fait mal", a regretté dimanche le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes, Clément Beaune, invité sur France Inter à réagir au vote des citoyens.

"Il y a eu un exercice démocratique, on a pris un risque", a-t-il ajouté, défendant le choix du gouvernement d'avoir adopté un "rythme de mise en place des mesures plus progressif que ce que proposait la Convention".

Seules six des 47 mesures retenues par le gouvernement ont de fait obtenu la moyenne à l'issue du vote des membres de la Convention destiné à tirer le bilan de leurs travaux.

La réponse gouvernementale a été jugée insatisfaisante sur quatre des six grands thèmes sur lesquels les citoyens avaient été appelés à faire des propositions (se loger, produire et travailler, se nourrir, se déplacer) tandis que les deux autres (consommer et gouvernance) n'ont obtenu qu'une mention "passable".

Emmanuel Macron, qui avait présenté cette Convention comme un gage de sa politique environnementale, a annoncé en décembre la tenue d'un référendum sur l'introduction d'une référence à l'environnement dans l'article 1er de la Constitution française.

Cette réforme constitutionnelle vise à introduire dans la Constitution des notions de "biodiversité, d'environnement, de lutte contre le réchauffement climatique", a indiqué l'Elysée.

(Tangi Salaün)

15 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • OSS119
    01 mars15:00

    Le fond du trou

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Vous avez accepté la pose de traceurs

Fermer

Vous avez refusé la pose de traceurs

Fermer