Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France: Le préfet de police de Paris visé par une enquête pour faux témoignage
Reuters14/01/2021 à 21:32

PARIS (Reuters) - Le préfet de police de Paris Didier Lallement et de hauts magistrats sont visés par une enquête du parquet de Nanterre pour des soupçons de faux témoignage lors de leurs auditions devant une commission d'enquête de l'Assemblée nationale, a révélé jeudi 20 Minutes.

Le procureur de la République de Paris, Rémy Heitz, l'ancienne cheffe du parquet national financier Eliane Houlette, la procureure générale Catherine Champrenault, et le président de la cour d'appel de Paris, Jean-Michel Hayat, sont également concernés, ajoute le site d'informations.

Cette procédure fait suite aux travaux de la commission d'enquête sur l'indépendance de la justice présidée par le député La France Insoumise (LFI) du Nord Ugo Bernalicis.

Le 2 septembre, en marge de la présentation du rapport de la commission, celui-ci avait indiqué avoir signalé à la justice des soupçons de "parjure" visant plusieurs personnalités auditionnées par la commission, précise 20 Minutes.

(Rédaction de Paris)

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • jean895
    14 janvier23:47

    C est ce type qui donnait des ordres aux crs qui mutilaient des gj, qui disait que ceux qui sont en rea c est leur faute...

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer