Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

France: La Banque de France abaisse ses prévisions de croissance
information fournie par Reuters 12/06/2024 à 07:06

Façade du siège de la Banque de France à Paris

Façade du siège de la Banque de France à Paris

La Banque de France prévoit une sortie progressive de l'inflation sans récession, permettant une reprise de la croissance plus nette en 2025 et 2026, a annoncé mardi l'institution financière dans ses projections trimestrielles.

Le PIB français devrait progresser de 0,8% cette année, puis de 1,2% en 2025 et de 1,6% en 2026, selon la BdF.

Ces prévisions restent inchangées pour 2024 par rapport à celles publiées en mars, mais la Banque de France avait fait état d'une prévision de 1,5% en 2025, et de 1,7% pour 2026, lors de sa précédente projection.

"Après avoir atteint encore 5,7 % en moyenne annuelle en 2023, l’inflation totale reculerait sensiblement pour retomber en moyenne annuelle à 2,5 % en 2024, puis à 1,7 % en 2025 et 2026, en raison du reflux des prix de l’alimentation,

de l’énergie et des biens manufacturés", écrit la BdF.

Les prévisions de l'institution financières ont été bouclées avant l'annonce surprise d'Emmanuel Macron de dissoudre l'Assemblée nationale, à la suite de la victoire du Rassemblement national aux élections européennes.

Par ailleurs, l'économie française devrait progresser très légèrement au deuxième trimestre avec une croissance de 0% à 0,1%, a annoncé mardi la Banque de France (BdF) dans son enquête mensuelle de conjoncture.

Le PIB a progressé de 0,2% au premier trimestre 2024, rappelle la BdF.

"Selon les chefs d'entreprise participant à notre enquête, après avoir été soutenue en avril, l'activité a reculé en mai dans l'industrie et le bâtiment, en raison principalement des congés et fermetures liés au positionnement des jours fériés ; elle progresse en revanche dans les services marchands", écrit l'institution financière.

(Reportage de Leigh Thomas, version française Zhifan Liu)

12 commentaires

  • 12 juin 12:12

    Bardella et ses économistes de haut niveau vont redresser tout ça !


Signaler le commentaire

Fermer