Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Dopage : les autorités face à une nouvelle « criminalité organisée »
Le Point01/12/2017 à 11:23

L'affaire n'a pas été ébruitée. Il y a quelques mois, c'est pourtant une antenne du GIGN ? les gros bras de la gendarmerie ? qui avait été envoyée pour procéder à l'arrestation. L'homme qui attire ainsi les foudres des autorités est un gros poisson : il gérait, depuis la France, des laboratoires de conditionnement de produits dopants implantés en Europe de l'Est. Les produits, achetés 6 euros l'unité en Chine, étaient revendus près de 45 euros sur Internet.

Un business très lucratif : selon une source proche du dossier, l'homme roulait en MacLaren et transférait ses importants revenus vers des comptes en banque situés dans des paradis fiscaux. Des armes ont été retrouvées à son domicile. Confiée aux gendarmes de l'Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique (Oclaesp), cette enquête pour trafic d'anabolisants, en cours d'instruction, est une des plus grosses jamais ouvertes en France.

Des saisies de plus en plus spectaculaires

Depuis trente ans, les saisies d'anabolisants sont de plus en plus spectaculaires. En 1989, André Pépin, un soudeur canadien de 41 ans, est le premier citoyen québécois à être condamné pour vente de stéroïdes. « Le réseau qu'il dirigeait approvisionnait une cinquantaine de centres au Québec. Il offrait une gamme de produits allant des hormones de croissance humaine aux...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer