1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Cyberattaque : pourquoi il faut avoir peur de GoldenEye
Le Point30/06/2017 à 10:10

Avec 2 millions de machines infectées en moins de 48 heures, selon les experts de la société Shodan, spécialisée en cybersécurité, le virus informatique GoldenEye est en passe de battre le record du malware WannaCry, qui était parvenu à infecter 350 000 ordinateurs les 12 et 13 mai dernier. En France, 30 000 postes auraient été touchés à l'heure où sont écrites ces lignes. Les cibles connues, à ce stade, sont principalement de grands groupes. Si la SNCF indique avoir contenu l'assaut, l'industriel Saint-Gobain, le biscuitier LU, la mutuelle MAIF, le réseau de distribution Auchan et la filiale immobilière de BNP Paribas ont reconnu avoir été diversement touchés. Les dégâts ne sont pas encore chiffrés. Un état des lieux des réseaux informatiques de ces entreprises est en cours.

L'Agence nationale de sécurité des systèmes d'information (Anssi) est en alerte. Ses 600 employés sont sur le pont pour comprendre ce qui s'est passé depuis le 27 juin. « L'idée est de comprendre au plus vite comment se propage la bestiole pour empêcher qu'elle ne contamine davantage de monde », émet une source proche du dossier. « C'est un ransomware ou rançongiciel », explique dans son bulletin d'alerte le Centre gouvernemental de veille, d'alerte et de réponse aux attaques informatiques (Cert-FR). Il verrouille les machines ciblées après avoir chiffré le contenu de leurs disques.

Une...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer