Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Coronavirus : un spray nasal pour empêcher l'infection ?
Le Point31/08/2020 à 17:25

Depuis fin décembre, la course au vaccin contre le Covid-19 est lancée. Une équipe de chercheurs français pense avoir trouvé une alternative thérapeutique : un spray nasal ou une pastille à mettre sous la langue qui pourraient empêcher la propagation du virus, rapporte « Le Parisien ».

Selon le communiqué du CNRS, les chercheurs ont découvert un peptide bloquant l'infection des cellules pulmonaires par le Sars-CoV-2. Le responsable de ces travaux souligne le fait que le coronavirus utilise la protéine Spike pour se propager dans les cellules pulmonaires et que leur découverte, encore à l'étude et en cours de validation pour une publication, pourrait empêcher cette intrusion à raison de plusieurs doses quotidiennes. « C'est un travail de di-huit heures par jour qui nous a permis d'avancer rapidement », se félicite Philippe Karoyan, professeur au laboratoire des biomolécules à la Sorbonne.

Lire aussi Vaccin russe : « C'est une honte, rien n'a été fait dans les règles ! »

Le traitement, si son efficacité est prouvée, pourrait être disponible d'ici la fin de l'année à condition de mobiliser les fonds nécessaires pour le commercialiser. « Tout va dépendre des moyens financiers que nous allons réussir à décrocher. Nous sommes en discussion avec de nombreux groupes pharmaceutiques à l'étranger, notamment aux États-Unis. Côté français, Sanofi n'a pas daigné nous répondre. Si

... Lire la suite sur LePoint.fr

5 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M5755620
    01 septembre07:41

    Encore à l étude, pourrait (conditionnel ) ,en cours de validation ( = pas encore validé ) gardons notre calme

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer