Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Camille Pascal, une plume « Grand Siècle » pour Jean Castex
Le Point17/09/2020 à 11:40

« Un carambolage de bonnes nouvelles. » Tout juste nommé sur la première sélection des Goncourt pour son nouveau récit historique La Chambre des dupes (Plon) - gratifié déjà de critiques élogieuses -, Camille Pascal rejoint l'équipe de Jean Castex à Matignon. En croisant les doigts pour que cette promotion politique ne ternisse pas son ascension littéraire. « J'espère que, dans ce pays, on peut mener plusieurs vies, glisse l'impétrant. C'est la seule hésitation que j'ai eue avant d'accepter ce nouveau poste : le sacrifice d'un moment de ma vie littéraire. »

Un sacrifice, peut-être. Un défi, sans aucun doute. Camille Pascal ne sera, souligne-t-il, ni conseiller politique ni conseiller communication du Premier ministre, mais il sera chargé d'écrire ses discours et de « marquer son expression politique ». En clair, il met sa plume au service de Jean Castex, pour donner du souffle à un homme d'État qui, malgré une bonne volonté manifeste, se trouve encore engoncé dans des réflexes technos, préfère l'action à la communication, a peu de temps à dédier à son image, et peine à imprimer dans l'opinion malgré son expérience d'élu local soulignée, à satiété, par son accent « terroir ». Passionné par le Grand Siècle, Camille Pascal, qui étrenne son nouvel office ce jeudi 17 septembre pour la « cérémonie d'honneurs funèbres » du compagnon de la Libération Edgar Tupët-Thomé, aura la délicate

... Lire la suite sur LePoint.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • mqsd
    17 septembre12:03

    ON SE FOUT DES COMMENTAIRES DE CES ?POLITICARDS

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer