Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Bras financier de l'Etat, gardienne du Livret A : zoom sur la Caisse des dépôts
information fournie par Boursorama avec Media Services09/12/2022 à 10:15

Depuis le début du 19e siècle, l'institution joue un rôle crucial dans la politique économique française.

Emmanuel Macron a décidé de renouveler le mandat de l'actuel directeur général de la Caisse, Eric Lombard, qui s'est achevé officiellement mercredi soir ( AFP / ERIC PIERMONT )

Emmanuel Macron a décidé de renouveler le mandat de l'actuel directeur général de la Caisse, Eric Lombard, qui s'est achevé officiellement mercredi soir ( AFP / ERIC PIERMONT )

La discrète Caisse des dépôts et consignations (CDC) est depuis plus de 200 ans un pilier de la politique économique française via ses financements de nombreuses entreprises et collectivités locales.

La CDC et ses filiales "constituent un groupe public au service de l'intérêt général et du développement économique du pays", résume le législateur.

Les principales missions de la CDC sont les suivantes: gestion des dépôts réglementés et des consignations (qui consistent à recevoir des fonds, les conserver et les restituer aux personnes bénéficiaires), protection de l'épargne populaire, financement du logement social et gestion d'organismes de retraite.

En 2021, le groupe CDC a dégagé un bénéfice net de 4,6 milliards d'euros, dont 2,5 milliards ont été reversés à l'Etat.

Plus de deux siècles d'histoire

Après la chute du Premier empire, la France de Louis XVIII fait face à une grave crise financière. Elle a besoin d'argent frais pour honorer ses dettes et relancer l'économie.

La jeune monarchie constitutionnelle crée la Caisse des dépôts en 1816. Pour donner confiance au "sujet-citoyen", elle place le nouvel établissement sous le contrôle et la protection du Parlement. Elle propose également de rémunérer son épargne, à une époque où il revenait aux déposants de rétribuer les établissements qui la conservaient.

Deux cents ans plus tard, c'est toujours l'épargne réglementée qui remplit les coffres de la "Caisse", en premier lieu le Livret A et le Livret de développement durable et de solidarité (LDDS).

Et les parlementaires jouent un rôle clé. S'il est proposé par le président de la République et nommé par décret, le directeur général - Eric Lombard depuis décembre 2017 - est auditionné par les commissions des finances de l'Assemblée nationale et du Sénat avant d'entamer un mandat de cinq ans. Et c'est un parlementaire qui préside la commission de surveillance - depuis septembre le député LREM Alexandre Holroyd.

Un banquier à part

Dès ses débuts, la Caisse des dépôts finance de grands chantiers: des canaux au 19e siècle, des réseaux de câblage électrique et de téléphonie au tournant du 20e siècle, mais aussi des réseaux routiers et ferroviaires ou encore des milliers d'écoles après l'instauration de l'enseignement public obligatoire par les lois Ferry en 1881 et 1882.

La Caisse des Dépôts est à la manœuvre à l'heure de la reconstruction après la Seconde guerre mondiale, notamment dans le logement social, puis dans les projets de modernisation des Trente glorieuses.

Depuis 2018, les services de financement et de développement destinés aux collectivités et entreprises publiques locales, aux organismes du logement social ainsi qu'aux professions juridiques sont assurés par la Banque des Territoires, un des "métiers" stratégiques de la "Caisse".

Autre mission: la CDC gère des régimes de retraite et des fonds de protection sociale pour le compte de 63.000 employeurs publics.

En vrac, la Caisse des dépôts possède des milliers d'hectares de forêts, elle consigne les dépôts des notaires et gère la formation continue via les comptes personnels de formation (CPF). Fin 2021, elle gérait au total 1.311 milliards d'euros.

Un investisseur stratégique

C'est la crise de 1929 qui avait renforcé le rôle de la Caisse des dépôts. A partir de là, elle a été à même d'investir en capital l'épargne qui lui était confiée. Elle soutient la construction du paquebot Normandie, renfloue Citroën et aide directement la SNCF, EDF ou encore la Snecma.

Parmi les centaines de sociétés dont elle est actionnaire aujourd'hui, figurent une quinzaine de participations stratégiques, toujours en lien avec l'aménagement du territoire, comme dans le groupe Icade (foncière et promoteur) ou dans l'opérateur français de transports publics Transdev.

Lorsque les communes de montagne peinent à honorer les dettes contractées pour développer les stations de ski, le groupe public les convertit en capital. C'est ainsi que naît en 1989 la Compagnie des Alpes, dont l'activité s'étendra ensuite aux parcs de loisirs.

La Caisse des dépôts a enfin orchestré le rapprochement entre La Banque postale et CNP Assurances, pour créer cette année un pôle financier public de premier ordre. Elle est aussi actionnaire de Bpifrance, à parité avec l'Etat.

Valeurs associées

Euronext Paris -2.07%
Euronext Paris 0.00%
EDF
Euronext Paris +0.12%
Euronext Paris -0.93%
Euronext Paris 0.00%

0 commentaire