Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Bertrand veut incarner une voie "concrète et républicaine" sur la sécurité
Reuters16/05/2021 à 11:41

BERTRAND VEUT INCARNER UNE VOIE "CONCRÈTE ET RÉPUBLICAINE" SUR LA SÉCURITÉ

BERTRAND VEUT INCARNER UNE VOIE "CONCRÈTE ET RÉPUBLICAINE" SUR LA SÉCURITÉ

PARIS (Reuters) - Xavier Bertrand, candidat déclaré à l'élection présidentielle de 2022, souhaite incarner une "voie concrète et républicaine" sur la question de la sécurité face à ses rivaux présumés, Emmanuel Macron et Marine Le Pen.

"Entre Emmanuel Macron, pour qui la sécurité n'a jamais été la priorité, et l'extrémisme de Marine Le Pen, qui veut profiter des problèmes, j'incarnerai une autre voie, concrète et républicaine, en cassant la spirale de la violence et de l'impunité dans notre pays", déclare-t-il dans un entretien au Journal du Dimanche.

Xavier Bertrand dit vouloir multiplier les peines complémentaires d'éloignement, généraliser le placement sous bracelet électronique, y compris des mineurs, et multiplier par trois le nombre de centres éducatifs fermés.

Le président de la région Hauts-de-France, candidat à sa réélection lors du scrutin régional le mois prochain, veut également instaurer la majorité pénale à 15 ans et scinder les fonctions entre les juges chargés de la protection des mineurs et ceux chargés de la justice pénale des mineurs délinquants.

"Enfin, on ne peut pas avoir un garde des Sceaux se revendiquant ' ministre des détenus '. Mon garde des Sceaux sera d'abord le ministre des victimes", indique Xavier Bertrand, faisant référence à des propos tenus le mois dernier par l'actuel ministre de la Justice, Eric Dupont-Moretti, qui est aussi candidat aux élections régionales dans les Hauts-de-France.

A propos de ce scrutin, Xavier Bertrand a écarté toute alliance avec le parti présidentiel LREM au cas où le Rassemblement national (RN) serait en position de l'emporter.

"Il n'y aura pas d'accord. D'ailleurs, notre liste a déjà été déposée pour le premier et pour le deuxième tour. Quelles que soient les manœuvres d'Emmanuel Macron, je ne changerai rien, ni mon projet ni mon équipe", déclare-t-il au JDD.

L'accord passé dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca) entre le président sortant Renaud Muselier et la majorité présidentielle a semé l'émoi au sein du parti Les Républicains.

Au JDD, Xavier Bertrand estime que Renaud Muselier a commis une "erreur en tombant dans le piège tendu par Emmanuel Macron". "Maintenant, entre le Front national et Renaud Muselier, je n'hésite pas", ajoute-t-il.

(Blandine Hénault)

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • YTRAM
    16 mai15:07

    Combien de malaisants veut il expulser , pour libérer des places de prison ?

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer