Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

BCE: Lagarde écarte un rachat direct de dette publique
Reuters22/04/2020 à 10:09

BCE: LAGARDE ÉCARTE UN RACHAT DIRECT DE DETTE PUBLIQUE

FRANCFORT (Reuters) - Acheter des dettes directement aux gouvernements de la zone euro pourrait saper l'obligation légale qui leur est faite de mener des politiques budgétaires saines, a déclaré la présidente de la Banque centrale européenne (BCE), Christine Lagarde, dans une lettre adressée à un membre du Parlement européen.

Ces commentaires suggèrent que, contrairement à certaines autres banques centrales, la BCE n'achètera pas d'obligations directement auprès des gouvernements nationaux et ne restera qu'un acheteur sur le marché secondaire alors même qu'elle prévoit d'acheter jusqu'à 1.100 milliards d'euros d'actifs cette année.

"Selon l'interprétation des traités, l'achat de dette publique sur le marché primaire, c'est-à-dire le financement direct des gouvernements, compromettrait la capacité de cet objectif d'encourager une politique budgétaire disciplinée", a déclaré Christine Lagarde dans une lettre datée du 21 avril.

Écrivant à un autre membre du Parlement, la présidente de la BCE a ajouté que la possibilité de fournir des liquidités directement à la population, ce qu'on appelle la "monnaie hélicoptère", n'avait jamais été discutée par le Conseil des gouverneurs et que les responsables de la BCE n'avaient donc pas de position officielle sur un tel instrument de politique monétaire.

(Balazs Koranyi, Blandine Hénault pour la version française, édité par Jean-Michel Bélot)

11 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • homlib
    22 avril13:56

    Il est grand temps de quitter cette UE qui n'est qu'une dictature de style soviétique, avec l'informatique en plus.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer