Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Auchan ne prévoit pas de modifier sa stratégie en Russie
information fournie par Reuters25/05/2022 à 18:23

AUCHAN NE PRÉVOIT PAS DE MODIFIER SA STRATÉGIE EN RUSSIE

AUCHAN NE PRÉVOIT PAS DE MODIFIER SA STRATÉGIE EN RUSSIE

(Reuters) - Le distributeur français Auchan ne prévoit pas de changer sa stratégie en Russie ou la structure de ses opérations locales, a déclaré mercredi à Reuters la branche russe de la société privée, dans des commentaires envoyés par courriel.

Auchan Russie répondait à une demande de commentaire à la suite d'informations de la presse locale selon lesquelles l'entreprise pourrait céder le contrôle de ses opérations nationales à une tierce partie.

Auchan, qui compte environ 30.000 employés, 231 magasins et une présence en ligne en Russie, est une des rares entreprises occidentales ayant conservé ses activités dans le pays depuis l'envoi par Moscou de milliers de soldats en Ukraine, le 24 février.

Fin mars, Auchan a déclaré prévoir le maintien de sa présence en Russie, ce qui a incité l'Ukraine à appeler au boycott de la chaîne alors que de grandes marques internationales, de McDonald's à Renault en passant par Nike, quittent le pays.

"La mission principale d'Auchan Retail Russie est de fournir à la population des produits de qualité à des prix abordables. À ce jour, Auchan ne prévoit aucun changement dans sa stratégie ou dans l'organisation de l'entreprise dans son ensemble", a déclaré Auchan Russie dans sa réponse par courriel mercredi.

Avant le début du conflit en Ukraine, Auchan prévoyait de dépenser plus de 20 milliards de roubles (317,48 millions d'euros) pour développer des services numériques en Russie d'ici 2024, afin de stimuler les ventes en ligne face à la concurrence accrue de ses rivaux.

(Reportage Reuters ; version française Augustin Turpin, édité par Jean-Michel Bélot)

8 commentaires

  • 25 mai22:27

    on a tjs beaucoup echangé avec les pays pas specialement proches des USA ... maintenant on est plus rien ... juste bon à accumuler les deficits de notre balance commerciale ...