Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Allemagne : Le climat des affaires dopé par la sortie de crise sanitaire
information fournie par Reuters24/06/2021 à 11:02

ALLEMAGNE : LE CLIMAT DES AFFAIRES DOPÉ PAR LA SORTIE DE CRISE SANITAIRE

ALLEMAGNE : LE CLIMAT DES AFFAIRES DOPÉ PAR LA SORTIE DE CRISE SANITAIRE

BERLIN (Reuters) - Le climat des affaires en Allemagne s'est amélioré plus nettement qu'attendu en juin, les entreprises se montrant à la fois plus positives sur la situation actuelle et plus optimistes pour le second semestre, montre jeudi l'enquête de l'institut d'études économiques Ifo.

Son indice mensuel a progressé à 101,8 après 99,2 en mai. Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un chiffre de 100,6.

"L'économie allemande est en train de se sortir de la crise du coronavirus", a commenté le président de l'Ifo, Clemens Fuest, dans un communiqué.

La chancelière Angela Merkel a déclaré mercredi que l'Allemagne était à l'orée d'une forte reprise en notant que Jens Weidmann, le président de la Bundesbank, la banque centrale nationale, avait présenté au gouvernement un diagnostic très favorable des perspectives économiques du pays.

La Buba a relevé il y a deux semaines ses prévisions de croissance et s'attend désormais à ce que l'économie retrouve dès le prochain trimestre son niveau d'activité d'avant la pandémie. Elle table sur une croissance du produit intérieur brut (PIB) de 3,7% cette année et de 5,2% en 2022.

Parallèlement, les autorités ont assoupli les restrictions sanitaires à la faveur d'une baisse du nombre de nouvelles infections et des progrès de la campagne de vaccination.

Le déconfinement favorise la plus forte amélioration des conditions d'activité dans le secteur de la distribution depuis la réunification du pays en 1990, souligne Klaus Wohlrabe, économiste de l'Ifo.

Pour Thomas Gitzel, économiste de VP Bank Group, "l'économie allemande est actuellement dans une forme excellente".

"Mais l'obstacle majeur pour l'économie que constitue la pandémie n'a pas encore complètement disparu. Le variant Delta n'inquiète pas uniquement les virologues, mais aussi les économistes", ajoute-t-il.

La part des nouveaux cas de COVID-19 dus au variant Delta, plus transmissible, a doublé en une semaine en Allemagne et l'institut Robert Koch a estimé mercredi que ce variant devrait progressivement prendre le pas sur les autres souches.

L'embellie économique en Allemagne reflétée par l'enquête de l'Ifo est aussi sensible en France: l'indice Insee du climat des affaires a atteint 113 en juin, son plus haut niveau depuis la mi-2007, dépassant nettement son niveau d'avant la crise sanitaire (105), là encore grâce à une amélioration des perspectives d'activité.

(Rédigé par Paul Carrel, version française Marc Angrand, édité par Blandine Hénault)

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • chen1234
    24 juin10:32

    Illustration qui révèle une piètre idée de l'industrie en France et particulièrement dans les médias bien-pensants. C'est de la propagande inspirée de Goebbels ... industrie=pollution=automobile.Il faudrait réellement envoyer à l'école certains journalistes ou "journaleux"