Alterfi S.A.

Alterfi 16:11 - 03.11.2014 1

Mesdames, Messieurs,

Dans le cadre du projet d'OPE de Prologue sur O2I, ALTERFI S.A. a décidé de créer un identifiant de membre de Boursorama, avec pour objectifs de poursuivre la politique de transparence pratiquée depuis déjà plusieurs mois et de répondre autant que faire ce peut, notamment si les impératifs de confidentialité le permettent, aux questions légitimes que peuvent se poser les membres de Boursorama et/ou actionnaires d'O2I.

L'AMF a déclaré, le 3.10.2014, O2I et Prologue comme entrant dans une période de pré-offre, suite au communiqué publié par Prologue le 2.10.2014.
Le règlement général de l'AMF requiert, en période de pré-offre et d'offre, de tout actionnaire détenant plus de 5 % du capital d'une société cotée de déclarer quotidiennement les transactions effectuées sur les actions et dérivés des sociétés concernées, à l'achat comme à la vente.
Ceci explique les déclarations faites par ALTERFI S.A. auprès de l'AMF et publiées sur le site Internet de celle-ci.

Les règles de déclarations de franchissement de seuils à l'AMF diffèrent entre Alternext et Euronext.
Sur Alternext, le premier seuil à déclarer à l'AMF se situe à 50 % du capital et /ou des droits de vote, contre 5 % seulement sur Euronext. Néanmoins, les actionnaires d'une société cotée sur Alternext doivent déclarer à cette dernière les franchissements de seuils usuels - à partir de 5 % -, la société cotée étant alors en charge d'en informer le public.
ALTERFI S.A. a déclaré, par courrier du 28 janvier 2014, avoir franchi le seuil de 5 % du capital d'O2I pour le compte du fonds AlterFi Managed Futures Fund dont elle assure la gestion.
A ce jour, ALTERFI S.A. détient 570 000 actions et 260 000 BSAAR 2019.

Cordialement.

Eric Rouvroy
Président d'ALTERFI S.A.

Réponses au sujet

tallweg 18:08 - 03.11.2014 0

Bonsoir M.Rouvroy,

Sans trahir quoi que ce soit, avez vous des contacts réguliers avec la direction d'O2I ?

Cordialement,

Actionnaire O2I

Alterfi 18:31 - 03.11.2014 2

Bonsoir "tallweg",

Jusqu'à il y a peu, j'avais effectivement des contacts relativement réguliers avec la direction d'O2I, sur une fréquence, me semble-t-il, correspondant à celle que peut avoir avec un dirigeant un actionnaire significatif.

Moins depuis que j'ai annoncé mon soutien à l'opération envisagée par Prologue...

Cordialement.

Eric Rouvroy
 Président d'ALTERFI S.A.

phyt2 20:58 - 03.11.2014 3

Mr Rouvroy, peu de dirigeant intervienne sur les forums, vous prenez ce risque, il vous faudra l' assumer, cela ressemble plus à une opération de déstabilisation d' Alodi qu' à une justification, alors que vous avouez ne rien connaitre au coeur de métier d' Alodi ou de Prologue.
Vous même et votre famille, notamment votre frère êtes plus connus pour alimenter la gazette des tribunaux et les sanctions de l' AMF.
Le bilan d' Olano n' a rien d' éloquent, d' AK en AK pour renflouer les pertes ou financer des acquisitions dont on devine mal la stratégie, cette société vit à crédit sur le dos des investisseurs depuis des années.
M' enfin de là à cautionner la Rouvroy family qui se traine des gamelles et a été maintes fois condamnée, faut pas prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages !

Alterfi 09:55 - 04.11.2014 1

Bonjour "phyt2",

En prenant la décision d'intervenir en transparence sur le forum de Boursorama, je savais pertinemment devoir faire face à des réactions comme la vôtre.
Sachez tout d'abord qu'il n'y a aucun risque, même pour un professionnel de la finance, à intervenir sur le forum de Boursorama, d'autant que ceci est fait en toute transparence, et notamment par rapport à l'AMF.
C'est, à mon sens, bien plus transparent que d'intervenir sous un pseudo quelconque pour faire croire que l'on est un simple actionnaire particulier.

En revanche, le fait d'intervenir permet de corriger certains propos comme ceux que vous tenez qui tiennent, me concernant, de la diffamation. C'est donc vous qui prenez le plus grand risque en portant de fausses accusations à mon sujet.
Sachez, "phyt2", que je n'ai jamais fréquenté le moindre tribunal et n'ai jamais été condamné.
Quant à trouver mon nom dans les "gazettes", comme vous dites, je vous mets au défi de m'indiquer où.
Quant, enfin, aux soi-disant sanctions AMF dont j'aurais fait l'objet, sachez aussi qu'elles sont inexistantes; la seule fois, en 30 ans de carrière dans la finance, où j'ai fait l'objet d'une enquête AMF, la commission des sanctions de l'AMF m'a déclaré exempt de tout grief et de toute faute.

Vous justifiez donc parfaitement, "phyt 2", ma présence sur ce forum afin de répondre à ce que l'on appelle de la diffamation de votre part. J'accepterais volontiers vos excuses sur ce point.

Quant à "l'opération de déstabilisation" que vous évoquez, je vous laisse le soin de réfléchir au sens qu'il y aurait pour un gérant de fonds à déstabiliser une société dont il est actionnaire. Cela relève du contresens.
En revanche, relever, comme je l'ai fait dans l'interview récente sur Boursier.com, les incohérences du discours d'un dirigeant, est le droit de tout actionnaire, a fortiori lorsqu'il est significatif.
Comme indiqué aussi dans cette interview, je considère qu'O2I est toujours sous-valorisée.
Il serait pour le moins incongru de ma part de chercher à amplifier cette sous-valorisation...

Cordialement.

Eric Rouvroy
Président d'ALTERFI S.A.

moise60 10:18 - 04.11.2014 0

Bonjour M Rouvroy

Merci pour votre réponse, pourquoi pensez vous qu'il y aura création de valeurs de O2i avec Prologue, étant donné que les deux n'ont pas de cohérence ni technique, ni géographique; que les deux sociétés sont sur des créneaux complètement différents; que Prologue est sur valorisée donc il y a un risque majeur de dilution des actionnaires de O2i.

Pourquoi ne pas aider directement o2i, comme vous le faites en restant a?ctionnaire

Alterfi 11:02 - 04.11.2014 1

Bonjour "Moise60",

Votre question est très pertinente.
Comme indiqué, je n'ai pas la prétention de maitriser parfaitement les métiers d'O2I et Prologue.
Mon secteur est la finance, mon métier la gestion.

Je comprends du projet de Prologue qu'il recèle des complémentarités métiers plus que des synergies, et des complémentarités géographiques.
Mon métier m'a appris que, lors d'opérations de croissance externe, les complémentarités sont parfois mieux gérées que les synergies, souvent apparentes avant opération et bien moins évidentes post opération.

Dire qu'il n'y a pas de synergies dans le projet de fusion de Prologue avec O2I n'est donc pas, selon mon opinion, un handicap. Nous pouvons d'ailleurs nous demander quelles sont les réelles synergies entre les deux pôles actuels d'O2I... Pourtant, ils sont regroupés au sein d'un même Groupe.

J'acte le fait que les dirigeants de Prologue sont bien mieux placés et compétents qu'un gérant et/ou actionnaire pour juger de l'intérêt d'une opération de ce type.
Mon rôle se cantonne, car c'est mon métier, à tenter, je dis bien tenter, de juger si la participation détenue sera mieux valorisée avec échange ou sans.
Pour ce faire, je me contente de regarder l'historique du cours des deux valeurs et essaie d'en déduire des perspectives. Cela, c'est en revanche mon métier et mon domaine de compétence. En tout cas, je l'espère !

Or, je constate que :
1. Prologue a valu 2.87 ¤, il y a un an, précisément le 23.10.2013, soit un retour sur ses plus hauts de février 2007.
Ceci malgré des augmentations de capital via notamment exercices de bons.
2. O2I valait, en février 2007, environ 6.00 ¤, et a procédé elle aussi à des augmentations de capital.

J'en déduis que, pour l'heure, Prologue a plus créé de valeur pour ses actionnaires qu'O2I.

Quant au futur, je raisonne simplement que, si le cours de Prologue devait retrouver son plus haut d'il y a un an, cela mettrait la parité à 4.30 ¤ pour O2I.
Si le cours de Prologue devait remonter, ne serait-ce qu'à 2.00 ¤, cela mettrait celui d'O2I à 3.00 ¤.
Sera-ce possible ? Je n'ai bien entendu pas la réponse.
Sera-ce plus aisé d'augmenter la valorisation de sa participation en échangeant ou conservant ses titres O2I ? Je considère que l'échange apportera plus de perspectives et rendra la valorisation plus aisée à réaliser. Tout simplement car l'historique des cours des deux titres plaide, de loin, en faveur de Prologue.

De plus, aspect non négligeable me concernant, je serais bien évidement plus "à l'aise" en étant actionnaire d'une société dont les volumes quotidiens moyens traités sont d'environ 180K ¤ que d'une dont les mêmes volumes sont de seulement 38K ¤.

Cordialement.

Eric Rouvroy
Président d'ALTERFI S.A.

kawa2711 11:40 - 04.11.2014 0

Bonjour M Rouvroy

Merci pour toutes vos explications très intéressante et clair.

Cordialement

Yves

danie578 11:58 - 04.11.2014 0

Bonjour M Rouvroy
on ne trouve pas souvent ce genre de commentaires dans les forums
  Je respecte votre opinion mais pour aboutir au projet de prologue votre position n'est pas assez importante pour que çelà soit validée
   Cdt
  Daniel

Alterfi 12:20 - 04.11.2014 0

Bonjour danie578 et kawa2711,

Je vous remercie pour vos commentaires.

C'est effectivement exact.
Comme cela a été publié, ALTERFI S.A. s'est engagé auprès de Prologue pour apporter ses actions à l'opération.
Prologue a annoncé avoir recueilli des engagements pour un total de 16 % du capital inclus donc les actions détenues par ALTERFI S.A.
La réussite de l'opération, si elle devait être lancée, dépend donc de l'adhésion d'un autre actionnaire institutionnel important - Nextstage - et bien sûr des actionnaires individuels que vous êtes.

Cordialement.

Eric Rouvroy
Président d'ALTERFI S.A

danie578 12:47 - 04.11.2014 0

En resumé vous faites moins confiance à l'avenir que Alodi

Alterfi 14:05 - 04.11.2014 0

Pour faire une réponse de normand, j'ai confiance en l'avenir d'un O2I intégré à une structure plus large.
Je pense qu'un Groupe fusionné de 70 M¤ de chiffres d'affaires sera proportionnellement mieux valorisé que ne l'est actuellement O2I.
Ne serait-ce que grâce, à défaut de synergies, à quelques économies d'échelle.

Certains capitaines atteignent leur limite de compétence au-delà d'une certaine taille de navire à commander.
Peut-être, je ne suis pas affirmatif sur le sujet, est-ce le cas du capitaine du navire O2I.
Lorsqu'un Groupe coté en Bourse atteint un niveau de 50 M¤ de chiffres d'affaires, comme O2I, il devient impératif que le dirigeant soit à la fois excellent gestionnaire, communiquant, connaisse un minimum sur les arcanes de la Bourse, adopte une stratégie compréhensible des investisseurs, respecte ses actionnaires autant que ses prévisionnels, respect qui lui ouvre les portes de nouveaux investisseurs, etc...
Cela fait, certes, beaucoup de compétences à regrouper en un seul homme.
Mais, en final, cela fait aussi beaucoup de différence de valorisation entre une société dont le dirigeant les possède toutes ou en grande partie, et une autre comme O2I.

Je pense, mais mon opinion n'engage que moi, que la sous-valorisation d'O2I tient essentiellement aujourd'hui à l'absence de crédibilité du dirigeant auprès des investisseurs, comme je m'en suis expliqué à Boursier.com.
Pour meilleure preuve, le discours de Jean-Thomas Olano tenu à ce même média expliquant que tout ira mieux demain, et la sortie de résultats semestriels, une semaine plus tard seulement, en perte de presque 1 M¤.
C'est une communication incohérente, à tout le moins un mauvais timing, qui ne sert pas les intérêts d'O2I et décrédibilise son dirigeant.

Cordialement.

Eric Rouvroy
Président d'ALTERFI S.A

tallweg 14:31 - 04.11.2014 0

M.Rouvroy,

Suite à vos propos ci-dessus ,dans le cas de la réussite de l'offre de Prologue sur O2I, quel "avenir" voyez-vous pour M.Olano dans le futur Groupe et de quel flottant faudrait-il que le nouveau Groupe dispose ?

danie578 14:40 - 04.11.2014 0

Je vous comprends votre façon de voir les choses mais nous sommes dans une epoque assez difficile
 à quand la reprise ? = voilà la grande question
  coté positif = reprise du coté US
 ce matin je regardais la société alpha mos qui vient d'etre recapitalisé
  elle possede un savoir mais ses commandes en france se sont effondrées et miracle commande en progression de 50 % aux etats unis
  tout ça pour vous dire qu'il faut faire le dos rond quelque temps
  je peux voir les declarations à l'amf que les dirigeants d'entreprises achetent des actions de leur sociétées , ce qui est un signe trés encourageant sur l'avenir

Alterfi 15:39 - 04.11.2014 1

Bonjour "tallweg",

En cas de lancement et de réussite de l'opération, il appartiendra aux dirigeants de Prologue de décider de "l'avenir" de Jean-Thomas Olano.
J'imagine, pour l'instant, que celui-ci dépendra, en partie, de l'attitude qu'il adoptera si l'opération est effectivement lancée.
Quant au flottant post-opération, il sera important car celui de Prologue est déjà considérable.
La liquidité du futur éventuel ensemble sera, en toute logique, importante.
Par ailleurs, la capitalisation boursière du même futur éventuel ensemble attirerait plus facilement des gestions privées et/ou institutionnelles.

Pour répondre à danie578, effectivement les dirigeants d'entreprises cotées se renforcent au capital.
C'est rassurant pour l'avenir économique et pour les deux sociétés concernées.
Si embellie économique il y a, je pense que l'effet sera double pour Prologue qui s'apprête à sortir de son plan de continuation avec deux ans d'avance.
Son business a probablement été lourdement handicapé par, à la fois, le contexte économique général et une situation spécifique de plan de continuation qui fait hésiter les clients potentiels à ouvrir une relation de travail.
Je ne serais donc pas étonné que les performances économiques de Prologue s'en trouvent "boostées" par ces deux paramètres nouveaux conjugués.

Cordialement.

Eric Rouvroy
Président d'ALTERFI S.A

moise60 16:26 - 04.11.2014 0

rebonjour

Effectivement vous avez raison, M Olano a fait surement des erreurs de communication, des augmentations de capital trop souvent; effectivement O2i regroupe plusieurs pôles qui ne sont pas complémentaires; mais on ne peut réécrire l'histoire.

Puis je vous demander pourquoi vous avez investi dans o2i: avant l'offre de prologue et si oui pourquoi?

Je comprends votre scepticisme par rapport à O2i mais si on reprend l'historique que une période plus courte, quand prologue cote 2.50 l'année dernière, O2i cote 1.45 environ et aujourd hui, prologue côte 1.66 et o2i 2.23 (il faudrait affiner avec les bsa etc etc);

M Seban est au commande; aura t il la force de restructurer deux sociétés en une?

merci pour vos réponses

moise60 16:39 - 04.11.2014 0

effectivement à 4.30 beaucoup d'actionnaire regarderai la solution prologue

Deutroy 16:57 - 04.11.2014 1

Bonjour,

1. Vous avez parfaitement raison, la compétence d'un dirigeant est essentielle. A ce propos, quelles sont vos relations avec Eric Rouvroy, ancien dirigeant de AAA investment, placé en LJ en décembre dernier ? Et avec Arnaud Rouvroy, administrateur de Prologue ?

2. Vous avez déclaré à Boursier.com que Jacques Rouvray, qui détenait 700.000 actions prologues lors de la dernière mise à jour du document de référence, n'en détenait quasiment plus. Alors qu'il a une vision "de l'intérieur", quels éléments vous portent à croire que, au contraire, il est sage d'y investir ? Sachant par ailleurs que vous êtes un ancien actionnaire de Prologue, si j'en crois un dossier AMF.

3. En ce qui concerne O2I, quelle est la logique de vendre les BS, pourtant plus avantageux si l'on croit à une remontée significative du cours ?

4. Enfin, de façon tout à fait accessoire et pour ma curiosité personnelle, quelle est la logique de baser votre fonds aux îles Caïmans, paradis fiscal connu ? Ne craignez-vous pas que vous l'on taxe d'être "un fonds-vautour", pour reprendre une terminologie couramment employée par Messieurs Jacques Rouvroy et Nicolas Miguet ?

Cordialement,

Deuxtroy

M1533573 17:06 - 04.11.2014 0

Mr Rouvroy, pour reprendre ce que dit moise60, quand Prolog côte 2,50 et O2i 1,45, pourquoi Mr Seban n'a -t-il pas lancé l'opération à ce moment là ? Cela n'aurait-il pas été + judicieux que d'attendre la dilution actuelle ? ou bien O2i n'avait pas la notoriété qu'il commence à avoir avec M2i par exemple et les rendements futurs qui vont grimper dès 2015, c'est à dire que Prolog n'avait pas confiance ?

Alterfi 17:11 - 04.11.2014 0

Rebonjour "moise60",

Vous avez raison, on ne peut réécrire l'Histoire.

J'ai commencé à investir dans O2I en novembre 2013 pour plusieurs raisons :

1. Je connais parfaitement le dossier sur le plan boursier.
2. J'estimais le dossier très sous-valorisé en terme fondamental.
3. Je considérais le dossier en phase de retournement haussier sur le plan de l'analyse technique à long terme, je précise, car au quotidien celle-ci a ses limites.
4. Je considérais le dossier comme relativement "sécurisant" pour 2014, compte tenu de l'instabilité générale des marchés financiers.

J'ai donc investi bien avant le projet d'offre de Prologue et, je dois dire, ne songeais pas un seul instant à l'époque qu'il y aurait un jour un projet d'offre de la sorte.
Ce sont ces 4 points qui ont guidé mon investissement.

Votre remarque sur l'évolution des cours des deux titres est pertinente.
Le cours de Prologue a effectivement baissé depuis son plus haut de novembre 2013 alors que celui d'O2I a monté.
Notez, cependant, au passage, qu'une partie de la hausse est certainement due à l'entrée d'ALTERFI S.A. car il faut être conscient que, sur un titre comme O2I, il eut été impossible d'acquérir plus de 9 % du capital sans faire monter les cours.
Ensuite, il faut relativiser par rapport à un historique plus long, même s'il n'est pas nécessaire de remonter jusqu'à 10 ans en arrière.
En l'occurrence, les cours de Prologue sont en tendance haussière depuis septembre 2010, alors que ceux d'O2I ne le sont que depuis avril 2013.
Il semble donc assez logique que ceux de Prologue consolident depuis déjà un an.
D'autant que, même au niveau actuel de 1.60 ¤ environ, ils restent plus de 4 fois supérieurs à ceux de leur plus bas de 2010.
Les cours d'O2I sont, eux, à 2 fois le niveau de leur plus bas de 2013.

Cordialement.

Eric Rouvroy
Président d'ALTERFI S.A
Pour poster un message dans le forum vous devez être membre Boursorama.
Se connecter ou devenir membre.

Les sujets :

Sujet sans réponse.
Sujet principal faisant l'objet d'au moins une réponse.
Sujet comportant une analyse technique commentée.

Les autres icônes :

BoursoStar Expert
BoursoStar 3 étoiles
BoursoStar 2 étoiles
BoursoStar 1 étoiles
BoursoStar