Immobilier : Les Impacts Du Web

M190640 11:44 - 19.05.2017 4

Immobilier : Les Impacts Du Web Sur Ce Secteur Clé

18 mai 2017

Il s’agit d’un postulat à ne pas perdre de vue : le secteur de l’immobilier joue un rôle-clé dans l’économie d’un pays. Véritable baromètre lié à la santé économique d’un pays, l’immobilier est une clé de voûte qui, comme bien des secteurs d’activité, connaît une mue.

Celle-ci est plus lente que, par exemple, dans l’industrie du tourisme, mais la « disruption » est bien là. Découvrons ensemble les modifications structurelles qui « impactent » le monde de l’immobilier.

Quelques chiffres clés pour bien jauger l’importance de ce secteur
Le secteur immobilier rassemble une grande diversité de métiers allant de la simple gestion locative à la vente en passant par les gestionnaires de patrimoine et les syndics de copropriété. À ce jour, ce véritable pan de l’économie française concerne plus de 230 000 salariés (98% des entités ont moins de 9 salariés). Soulignons que ce chiffre est en constante évolution à raison de 2 à 3% de « croissance » par an.

Les Français ont une réelle appétence pour le secteur immobilier, acquérir un bien est toujours synonyme de prospérité et de sécurité. À ce titre, sachez que plus de 820 000 transactions immobilières ont lieu chaque année, et, que 6 Français sur 10 sont propriétaires (35% des Français sont locataires, ce qui est, par exemple, loin des Allemands – 47% -). En moyenne, 23% du budget du foyer est alloué au logement (loyer ou remboursement d’un crédit immobilier) dont la taille moyenne est de 91 mètres carrés.

D’un point de vue web, 1,6 million d’internautes français consultent au moins un site immobilier…par jour! Plus précisément, ceux-ci passent 15 minutes en moyenne par jour, soit près de 20 pages vues. Ce secteur est particulièrement capitalistique puisque le taux d’investissement est de 87%, et, que le parc est composé de 35 millions de logements (dont près de 3 millions vacants).

Le futur des agences immobilières : réalité virtuelle, table tactile et dématérialisation
La modernisation des agences est une étape essentielle pour séduire des futurs acheteurs toujours plus informés et exigeants. À ce titre, la réalité virtuelle va jouer un rôle majeur puisqu’il sera possible de visiter un bien sans se déplacer grâce à des casques dédiés (Holo Lens de Microsoft, Magic Leap de Google, Occulus Rift de Facebook,…).

Dans la même veine, les tables tactiles et les photos à 360 degrés (surtout dans l’ancien) seront de véritables outils pour mieux acheter. Dans le même temps, les documents physiques vont (enfin) disparaître au profit de la signature électronique (déjà largement utilisée en Grande-Bretagne et aux États-Unis) et du Cloud.

Ubérisation de l’immobilier, on en parle?
Ne tournons pas autour du pot, la véritable révolution concernera bien le mode de transaction! Le terme « ubériser » a été récemment utilisé à toutes les sauces : dans le cadre du secteur immobilier, il s’agira d’une « disruption digitale des usages ».

Lors des dernières années, les industries du voyage, du transport et du tourisme ont fait leur mue grâce notamment à AirBnB et Uber. l’objectif est simple : créer une adéquation parfaite entre les nouvelles attentes des consommateurs (réactivité, volonté d’avoir une offre dense, prix bas, simplicité d’utilisation,…) et le « monde » digital.

Le secteur du tourisme est le plus évocateur puisque Airbnb et Booking ont clairement changé les règles du jeu. D’un côté, les propriétaires sont en contact direct avec les locataires temporaires, et, d’un autre côté, les hôteliers bénéficient d’une visibilité mondiale jusque-là confidentielle. Les acteurs historiques ont été bouleversés, et, l’offre s’est ultra-centralisée (avec les défauts que cela intègre).

Une désintermédiation qui change tout
Dans ce contexte, le secteur de l’immobilier (hors locations temporaires) semble particulièrement prêt à franchir le rubicond. D’une part, il s’agit d’un secteur clé (comme c’est le cas du tourisme et du transport), et, d’autre part, le secteur immobilier ne jouit pas forcément d’une « bonne » presse (comme les chauffeurs de taxi avant l’arrivée de Uber).

Ajoutez à cela le fait qu’une nouvelle génération d’acheteurs débarque, et, vous obtiendrez une disruption majeure! Dans tous les cas, il est vivement recommandé de ne pas sous-estimer l’impact des nouvelles technologies, et, de prendre le train de l’immobilier 3.0 tant qu’il est à quai!

La désintermédiation est déjà une réalité, et, les Français sont de plus en plus nombreux à se passer d’un agent immobilier. Face à des prix toujours plus élevés, il en est de même concernant le financement qui connaît une révolution silencieuse où le « crowdfunding » et le « house sharing » (achat d’un bien à plusieurs) commencent à régner.
"Le membre a déclaré être actionnaire de la société concernée"

Réponses au sujet

M190640 11:52 - 19.05.2017 1

l'uberisation et les annonces payable a la performance sont donc une anticipation plus que serieuse ! ceci explique pourquoi les sites se revendent tres chers quand ils ont de l'audience, la croissance de l'audience d'alalo fera d'elle une pepite .c'est le 3eme site en nombres d'annonces mais ils ont encore de gros soucis au niveau de l'audience d'ou le cours a 0.08 -l'amelioration de l'audience est donc le seul critere de la recherche de partenaire-ça nous donne une idee sur le type de partenaire.

pedro81 12:56 - 30.08.2017 0

Un jour tu auras raison.
Un jour.
Mais pas aujourd'hui.

kolbus 17:01 - 31.08.2017 0

pas sympa de se moquer...
Mais tu as raison la Bourse c'est une question de timing et souvent d'enfumage à CT
"Le membre a déclaré être actionnaire de la société concernée"

smetere 15:45 - 04.09.2017 0

C'est clair que ta théorie se vérifiera un jour. Et ce jour, j'espère que tu seras devant ton ordinateur pour te faire ta PV car ce sera fast and furious!
"Le membre a déclaré être actionnaire de la société concernée"

agenbon 18:20 - 05.09.2017 1

le vrai site qui a de la valeur se serait leboncoin !!!
chaque fois que j'ai qqchose à louer je passe sur leboncoin et je loue assez vite et assez bien ......
cette affaire a été crée comme toutes les sociétés internet des années 2000: en vue d'être revendu : cher ! et ça n'a pas marché !!!
"Le membre a déclaré être actionnaire de la société concernée"
Pour poster un message dans le forum vous devez être membre Boursorama.
Se connecter ou devenir membre.

Les sujets :

Sujet sans réponse.
Sujet principal faisant l'objet d'au moins une réponse.
Sujet comportant une analyse technique commentée.

Les autres icônes :

BoursoStar Expert
BoursoStar 3 étoiles
BoursoStar 2 étoiles
BoursoStar 1 étoiles
BoursoStar