Votre copropriété est-elle bien assurée ?

le
0
La responsabilité civile de la copropriété, essentielle en cas d'accident dans un ascenseur, par exemple, est couverte par le contrat. (© Fotolia)
La responsabilité civile de la copropriété, essentielle en cas d'accident dans un ascenseur, par exemple, est couverte par le contrat. (© Fotolia)

Souscrire une assurance multirisque immeuble n’est pas une obligation légale. Elle est, en revanche, vivement conseillée et même imposée par les règlements de copropriété. Un point positif car le nombre de sinistres et leur importance croissent en raison du mauvais entretien et du vieillissement du parc immobilier. Le tarif de l’assurance de votre immeuble suit logiquement la même tendance : entre 5 et 10% depuis plusieurs années, selon l’Asso­ciation des responsables de copropriété (Arc).

Un contrat qui garantit votre patrimoine

Pour éviter de répercuter la hausse des prix sur les copropriétaires, certains syndics n’hésitent pas à réduire le niveau de couverture des contrats (plafonds, franchises…). C’est une mauvaise idée car «l’assurance de votre immeuble garantit ce qui représente l’essentiel de votre patrimoine», insiste Vincent Mancel, coprésident d’Assur­copro, premier courtier d’assurance de copropriété. Le contrat intervient en cas de dommages aux biens immobiliers (y compris les biens solidaires de la structure), ainsi qu’au mobilier de la copropriété ou à ses embellissements. Les contrats standards garantissent généralement contre l’incendie, la foudre, l’explosion, les dégâts des eaux, la tempête, la grêle et la neige sur les toitures, les catastrophes naturelles et technologiques, le vol et le bris de glace des parties communes.

La responsabilité civile de la

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant