Voici la nouvelle méthode du fisc pour traquer les fraudeurs fiscaux

le
16

Un algorithme qui analyse les milliers de données des contribuables, c'est la nouvelle arme de Bercy pour détecter la fraude fiscale, au moins provisoirement, car l'expérimentation doit durer 2 ans. Comment fonctionne cet algorithme ? Est-il vraiment efficace ? Quid de la protection de nos données personnelles ? L'analyse de Xavier Timbeau, directeur de l'OFCE. Ecorama du 20 novembre, présenté par David Jacquot sur boursorama.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Gelevert il y a 2 mois

    C'est pour quand les salles de tortures ???

  • desmar10 il y a 3 mois

    Déjà ils vont repérer ,ceux qui lisent ces sujets sur Bourso !!Tiens tiens il y a en que ça intéressent " bigrement "et hop un petit contrôle!! fuyez ,effacez courez ...!!

  • frk987 il y a 3 mois

    Il serait temps pour les petits fraudeurs qu'ils se prennent une bonne fois pour toutes un bon coup de bambou sur la tête, pour gagner 100 euros ils coûtent au fisc une fortune. C'est ridicule de la part du petit fraudeur et doublement ridicule de la part du fisc de passer une journée pour 100 euros. Par contre que le fisc se focalise sur les politicards, là il y a des milliards à ramasser.

  • scheyde1 il y a 3 mois

    S'attaquer aux petits pour engraisser les gros tricheurs des paradis fiscaux. Bravo la France.1) il faux relancer l'économie, pas en bridant les entreprises : les rentrées fiscales suivent l'augmentation du PIB2) L'augmentation du PIB permet d'augmenter les bases d'imposition et diminuer les taux d'imposition3) La diminution des taux d'imposition fait diminuer mécaniquement les fraudes.

  • scheyde1 il y a 3 mois

    gstorti a raison. Il faudrait d'abord d'attaquer au gaspillage public. En faisant des économies, l'Etat ne serait pas obligé d'avoir un taux de prélèvements obligatoires exorbitant 48%. Si nous avions des taux d'imposition raisonnables au mieux dans la moyenne européenne, les particuliers et professionnels en france ne seraient pas obligés de tricher. La plupart trichent pour survivre et sauver leur entreprise.

  • froggy83 il y a 3 mois

    gouvernement de fainéants, c'est tellement plus facile de s'attaquer aux petits fraudeurs fiscaux, chômeurs, plutôt qu'aux gros tricheurs et rentiers, Big Data for small fish,

  • gstorti il y a 3 mois

    S’ils avaient le même logiciel pour traquer les dépenses inutiles, les fraudes de leurs personnels, les postes en doublons pour pas dire quadruplons, Pour traquer l’absentéisme de circonstance, les horaires non effectué,… ah , peut être que les 80 milliards de déficit se résorberais tout aussi bien et plus rapidement…

  • dan197 il y a 3 mois

    Voyons voir dans ce monde politique, ah ah pas de vague !!

  • mlemonn4 il y a 3 mois

    Nos technocrates feraient bien mieux de s'attaquer aux paradis fiscaux et à tous ceux qui y ont des coquilles vides pour blanchir et détourner l'argent du fisc en toute impunité! C'est tellement plus facile de s'attaquer au commun des mortels qui sont sur le sol français que de s'attaquer aux vrais fraudeurs très riches pour qui ils travaillent et qui ne sont plus en France! Commencez aussi par appliquer à tous ces politicards qui ont détourné l'argent du contribuable pendant des deccenies!

  • jeunretr il y a 3 mois

    Le gouvernement a déjà dérapé : il a déjà pérénisé l'état d'urgence qui au début devait être provisoire , un peu comme la crds.