Recul inattendu du chômage au Royaume-Uni malgré le Brexit

le , mis à jour à 11:27
3
LE CHÔMAGE BRITANNIQUE
LE CHÔMAGE BRITANNIQUE

LONDRES (Reuters) - Le nombre de demandeurs d'emploi en Grande-Bretagne a baissé contre toute attente en juillet en dépit du choc économique provoqué par le vote du mois précédent pour la sortie du pays de l'Union européenne, montrent les statistiques officielles publiées mercredi.

L'institut national de la statistique, l'ONS, a fait état d'une diminution de 8.600 du nombre de chômeurs le mois dernier, après une hausse de 900 en juin.

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une augmentation de 9.500 des effectifs du chômage en juillet.

Une enquête publiée le 5 août par un institut représentant le secteur du recrutement suggère que la baisse des embauches à durée indéterminée a été en juillet la plus forte depuis 2009.

La Banque d'Angleterre prévoit quant à elle une nette remontée du chômage en raison des incertitudes créées par la victoire des partisans du Brexit au référendum du 23 juin.

Les chiffres de juillet publiés mercredi ont été calculés sur la base des données disponibles au 14 juillet, soit trois semaines après le scrutin, et pourraient donc n'intégrer qu'en partie l'impact de celui-ci, ont prévenu des économistes.

Les statistiques de l'ONS montrent aussi que le taux de chômage en Grande-Bretagne est resté stable sur la période avril-juin à 4,9%, comme attendu par le consensus.

Parallèlement, les rémunérations, primes et bonus inclus, ont augmenté de 2,4% en rythme annuel sur le trimestre, contre +2,3% sur les trois mois à fin mai, un chiffre lui aussi conforme aux attentes.

Hors primes et bonus, leur hausse est de 2,3% sur un an.

(William Schomberg et Andy Bruce,; Marc Angrand pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • T20 le mercredi 17 aout 2016 à 12:08

    Un exemple à suivre pour MARINE !

  • M2061328 le mercredi 17 aout 2016 à 11:46

    oui c'est normal, il y a ceux qui sont partis de GB et aussi le début de l'effet brexit avec la baisse de la £ (qui était devenue trop chère) qui facilite les exportations, pénalise les imprtations donc les anglais achétent anglais et vendent mieux leurs produits . Cameron ne s'était pas trompé quand il avait obtenu de l'Europe, aux frais de l'Europe, la promesse d'une stabilité de la parité £ €,

  • M2663777 le mercredi 17 aout 2016 à 11:37

    grâce au Brexit, le chomage baisse et la confiance des ménages revient !!