Pourquoi la Bourse progresse plus sous la gauche que sous la droite...

le
6

Selon une idée assez répandue, la Bourse performe plus sous un gouvernement de droite, dont les orientations sont plus favorable au marché. Pourtant, selon une étude d'Amundi, les actions françaises gagnent en moyenne 13% par an quand la gauche est au pouvoir et seulement 2% sous la droite ! Comment expliquer ce paradoxe ? Les explications de Marc Vignaud du Point. Ecorama du 05 mai 2017, présenté par David Jacquot sur Boursorama.com.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • woucoo42 il y a 3 mois

    Et oui, les marchés eux-mêmes témoignent de leur extrême frilosité à voir la droite diriger un pays sur le plan économique ! Il suffit de scruter scrupuleusement les graphiques pour voir, que lorsque la droite passe, tout investissement est à bannir !

  • jhbhth il y a 3 mois

    ... sous un gouvernement de droite, celui de la bulle internet en 2000 n'a fait qu'effacer la bulle haussière précédente...personne ne peut oser imputer au gouvernement Chirac de 1986, qui a fait passer la croissance de 1.3 % à 4.7 %, le krach d'octobre 1987 !

  • jhbhth il y a 3 mois

    cette légende date du début des années 80 après l'é lection de Mitlerrand...elle est lourdement fausse pour deux raisons :la première est qu'elle fait l'impasse sur les semaines après mai 81, où la bourse a perdu 32 %, pire baisse mensuelle depuis...1850 !la deuxième est qu'elle prend les performances brutes, or suele le différentiel entre la bourse française et ses voisines (eurostoxx50 par exemple) est pertinente...en effet, la plupart des krachs (1987, 2008, 1994) ont eu lieu...

  • ericlyon il y a 3 mois

    Par ailleurs la bourse n'a pas peur de toute la gauche, elle a peur de la partie de la gauche qui hait les entreprises et la finance !

  • ericlyon il y a 3 mois

    Tout simplement parce que la bourse anticipe et qu'après la pluie vient le beau temps !

  • M9163545 il y a 3 mois

    A vrai dire si l'on regarde bien le parcours, la Bourse est revenue à un cours qu'elle avait connu avant crise. Donc c'est l'effet crise qui donne l'illusion qu'elle a bien progressé avec la gauche. Mais globalement les marchés européens ont 40% de retard qui pourraient être rattrapés si des événements d'ordre géopolitiques ne viennent pas perturber la donne.