Placements bidon : comment 2.5 millions de victimes ont pu se faire avoir ? (VIDEO)

le
12

Selon un sondage réalisé par le CSA pour l'AMF, 2,5 millions de Français auraient déjà été victimes de placements bidon. Dans quelles conditions se sont-ils fait avoir ? Comment expliquer un tel fléau ? Le point avec Gilles Pouzin du blog Deontofi.com. Ecorama du 8 février 2016 présenté par David Jacquot, sur Boursorama.com.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2594568 il y a 12 mois

    Je vous assure qu'au niveau arnaque on est bien servi aussi en France avec des livrets qui ne rapportent rien. En comparaison ma banque paraguayenne (pays dont la monnaie est solide, le guarani, symbole PYG) me verse 10 % par an net sur des comptes à terme (argent bloqué sur 2 ans). Du sérieux car j'ai déjà touché les intérêts sur des placements précédents.

  • fpeucham il y a 12 mois

    Nombreuses banques ne manquent pas d'imagination pour proposer également des placements bidons...

  • M6104458 il y a 12 mois

    les banques aussi proposent des placement bidons. Voir les placement FCPI et FIP. J'en ai pris en 2005 et 2006. Ils arrivent à échéance avec moins 50%.

  • M3258520 le vendredi 12 fév 2016 à 11:46

    À quoi sert le service public ?

  • paspil le mardi 9 fév 2016 à 14:47

    on nous apprend le dessin ou la musique mais pas à tenir un budget ... et nos hommes politiques ne sont que le reflet de cette éducation ...

  • gbirothe le mardi 9 fév 2016 à 13:59

    les francais sont tellement crédule, c'est aussi lié au fait que l'ecole ne fait aucune education juridique ou economique reel.

  • kelmano le mardi 9 fév 2016 à 12:07

    En ce qui concerne les placements bidon, nos banques ne sont pas en reste !!! Il n'est qu'à voit les FCPI et leurs résultats au terme des 8 ou 10 années de blocage...

  • martofel le mardi 9 fév 2016 à 11:36

    les impots placement bidon?

  • Rencho le lundi 8 fév 2016 à 23:07

    C'était et c'est très facile d'agir : 5 minutes par jour avant et après le 20 heures, juste avant et après la pub et pendant 6 mois. À quoi sert le service public ? C'est un véritable scandale que l'on ait laissé faire ça.

  • cavrilla le lundi 8 fév 2016 à 17:02

    Si la cupidité ne régissez pas la nature humaine, les placements bidons n’existeraient pas..Et le législateur n'aurait pas à considérer l'épargnant comme un incapable majeur.C'est avant tout l'espérance de gain qui pousse l'individu à souscrire, bien avant la désinformation.