"Paris pourrait devenir une grande place financière !", selon Elie Cohen, à propos d'un possible Brexit

le
15

Impact du choc fiscal mené par le gouvernement, baisse de la dépense publique, respect des 3% de déficit public en 2017, banques européennes en difficulté, Brexit, rachat des sociétés du CAC40 par des étrangers : Elie Cohen, économiste et directeur de recherche au CNRS, réagit à l'actualité économique. Ecorama du 21 juin 2016 présenté par David Jacquot, sur Boursorama.com.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pcuquel le mercredi 22 juin 2016 à 14:08

    encore un qui sait TOUT mieux que TOUS les autres !

  • remi1235 le mercredi 22 juin 2016 à 12:42

    Le Marché fait semblant de croire qu'en cas de Brexit, les britanniques sortiront de l'Europe. selon moi, c'est qu'ils ne feront jamais : il y a trop d'avantagé à bénéficier d'un grand marché sans jamais à avoir rien à payer

  • remi1235 le mercredi 22 juin 2016 à 12:34

    M Cohen, il faut arrêter de dire des âneries : S'il y a Brexit ce n'est pas pour autant que la Grande Bretagne sortira de l'Europe. Pour sortir, il faut faire une demande de l'article 50 et comme le parlement britannique est pour rester dans l'Eurpope, ILS NE FERONT JAMAIS UNE TELLE DEMANDE. Par contre, l'avantage du Brexit pour les britanniques est de pouvoir continuer à faire chanter l'Europe : Vous me donnez ça ou je fais une demande article 50.antage, Le chantage est a sens unique.

  • titide12 le mercredi 22 juin 2016 à 11:21

    ce Cohen est le seul a avoir une analyse intelligente !!!!

  • Jermaup le mardi 21 juin 2016 à 19:43

    @lorant21, oui marre des officines étatiques qui financent la promotion des déficits publics incontrôlés payés par d'étranglement fiscal des esclaves qui bossent 8 mois sur 12 pour l'état. Officines étatiques que sont le CNRS, Terra Nova, Cevipof, OFCE etc

  • Jermaup le mardi 21 juin 2016 à 19:42

    @lorant21, oui marre des officines étatiques qui financent la promotion des déficits publiques incontrôlés payés par d'étranglement fiscal des esclaves qui bossent 8 mois sur 12 pour l'état. Officines étatiques que sont le CNRS, Terra Nova, Cevipof, OFCE etc ...

  • Jermaup le mardi 21 juin 2016 à 19:35

    Ha oui ? En faisant simple, pour qu'un salarié parvienne péniblement à extraire 100€ de pouvoir d'achat net net de son travail, l'entreprise doit lui verser 235 € de salaire complet qui se décomposeront comme suite : 100€ de Pouvoir d'achat réel ,79€ Charges patronales, 39€ charges salariales, 10€ impôt sur le revenu, et 7 € TVA estimée C'est avec ces 235€ que l'entreprise doit être compétitive sur les marchés mondiaux où la guerre économique fait rage. Combien sont payés les financiers ?

  • ppsoft le mardi 21 juin 2016 à 17:42

    La bourse "de Paris" n'est même plus française (elle est américaine, depuis le rachat d'Euronext par NYSE). Alors bon, ce que je dis de ces pitreries, moi... ...ah bah je viens de le dire.

  • lorant21 le mardi 21 juin 2016 à 16:43

    Un petit plaisantin. Mais pour un fonctionnaire du CNRS, c'est normal de prendre ses rêves pour des réalités.

  • M1539097 le mardi 21 juin 2016 à 16:07

    Le rêve de M COHEN. Martinez sera Président d'euronext qui va fusionner avec la Bourse de PYONG YANGJamais une place financière ne se développera dans un pays marxiste qui ne pense que taxes et réglementation.