OL GROUPE : ACTIVITÉ ET RÉSULTATS DU 1ER SEMESTRE 2015/2016

le
0

OL GROUPE RETROUVE UNE PERFORMANCE ÉCONOMIQUE CONFORME À SES OBJECTIFS À L'AUBE DE BASCULER DANS SON NOUVEAU BUSINESS MODEL

EXCÉDENT BRUT D'EXPLOITATION LARGEMENT POSITIF : 40,7 M€ (-3,3 M€ EN N-1), SOIT 38% DU TOTAL DES PRODUITS DES ACTIVITÉS

RÉSULTAT OPÉRATIONNEL COURANT EN FORTE HAUSSE : 30,8 M€ (-7,8 M€ EN N-1), SOIT 29% DU TOTAL DES PRODUITS DES ACTIVITÉS

 

Lyon, le 16 février 2016

 

Le Conseil d'Administration d'OL Groupe, réuni le 16 février 2016, a arrêté les comptes du 1er semestre de l'exercice 2015/2016 (1).

Le 1er semestre de l'exercice 2015/2016 est caractérisé par une forte amélioration des résultats d'OL Groupe, en relation avec le retour de l'équipe professionnelle masculine en Champions League et la forte progression des cessions de contrats joueurs tous issus de l'Academy.

Ainsi, sur la période, les produits des activités progressent de 55,3 M€ pour atteindre 107,8 M€ au 31 décembre 2015 (contre 52,5 M€ en N-1). L'excédent brut d'exploitation est fortement positif à 40,7 M€ et représente 38% du total des produits des activités. Le résultat opérationnel courant redevient largement bénéficiaire à 30,8 M€ et représente 29% du total des produits des activités, ce qui permet au résultat net part du groupe de progresser de 29,1 M€ pour s'établir à 19,7 M€ (-9,4 M€ en N-1).

L'autre fait marquant de la période aura été l'achèvement de la construction du « Parc Olympique Lyonnais », qui s'est concrétisé par son inauguration le 9 janvier 2016 lors du match de Championnat OL/Troyes, suivi d'un DJ set de Will.i.am, auxquels ont assisté plus de 55 000 spectateurs. Ce succès a été renouvelé le 24 janvier 2016 lors du match OL/OM qui a réuni 56 105 spectateurs.

OL Groupe est désormais le seul club en France à disposer d'un stade 100% privé, ultra-moderne et connecté, au sein d'un parc multifonctionnel, lui permettant ainsi de basculer dans une nouvelle dynamique économique avec un objectif de revenus additionnels annuels de 70 M€ d'ici à 3 à 5 ans.

1/ Forte progression des produits des activités : +105% à 107,8 M€

Produits des activités (1er juillet 2015 au 31 décembre 2015)

En M€ 31/12/2015 31/12/2014 Var. M€ Var. %
Billetterie 7,6 5,0 +2,6 +51%
Partenariats - Publicité 11,1 12,5 -1,4 -11%
Droits TV et marketing 54,6 22,9 +31,7 +139%
Produits de la marque 8,4 8,2 +0,2 +2%
Produits des activités hors contrats joueurs 81,7 48,6 +33,0 +68%
Produits de cessions des contrats joueurs 26,2 3,9 +22,3 +571%
Total des produits des activités 107,8 52,5 +55,3 +105%

Les recettes de billetterie progressent de 2,6 M€ et s'élèvent à 7,6 M€ contre 5,0 M€ au 31 décembre 2014. Malgré un match en moins (9 matchs contre 10 en N-1), les revenus de billetterie domestique progressent de 0,3 M€ et s'établissent à 5,1 M€ contre 4,8 M€ en N-1, enregistrant une hausse du revenu moyen par match de Ligue 1 de +19%. Les revenus de billetterie Europe s'établissent à 2,5 M€ contre 0,2 M€ au 31 décembre 2014, en hausse de 2,3 M€ grâce à la participation à la phase de groupe de la Champions League.

Les produits de partenariats hors signing fees affichent une bonne performance et augmentent de 0,8 M€, soit une progression de 8%. Le total des produits de partenariats s'établit à 11,1 M€, dont 0,8 M€ de signing fees contre 3,0 M€ l'an dernier (catering Grand Stade).

Les droits TV et marketing s'élèvent au total à 54,6 M€ contre 22,9 M€ au 31 décembre 2014. Au niveau domestique (LFP, FFF), ils enregistrent l'impact négatif du classement provisoire en Championnat de France à mi-saison (9ème vs 2ème) et s'élèvent à 17,6 M€ contre 20,9 M€ en N-1. Au niveau international (UEFA), ils progressent de 34,9 M€ pour atteindre 37,0 M€, en lien avec la participation à la phase de groupe de la Champions League.

Les produits de la marque affichent une très bonne performance à périmètre constant avec une hausse de 25%, pour s'établir à 8,4 M€ contre 8,2 M€ en N-1 (dont 1,5 M€ réalisés sur la filiale M2A sortie du périmètre d'OL Groupe au 30 juin 2015). Après une hausse de 16% en N-1, les produits de merchandising affichent une nouvelle progression significative de 38% par rapport à l'an dernier.

Les revenus de trading joueurs sont en forte croissance à 26,2 M€ contre 3,9 M€ en N-1, soit une augmentation de 22,3 M€. Ils intègrent les cessions des joueurs Benzia, Njie, Yattara, et Zeffane pour 17 M€, et des incentives pour 9,2 M€, dont un revenu de 8,7 M€ lié à la clause d'intéressement sur le transfert de Martial. Ces performances valident la stratégie de valorisation de l'Academy, la totalité des produits de cessions de contrats joueurs concernant des joueurs issus de l'Academy, ce qui conduit à un impact de 100% sur l'EBE joueurs.

2/ Des résultats largement bénéficiaires avec un résultat opérationnel courant représentant 29% du total des produits des activités

Compte de résultat consolidé simplifié

En M€ 1er semestre 2015/2016 1er semestre 2014/2015 Var. en M€
Produits des activités 107,8 52,5 +55,3
Frais de personnel 46,6 36,4 +10,1
Achats et charges externes 18,8 15,8 +3,0
Impôts et taxes 1,7 3,6 -1,8
Excédent brut d'exploitation 40,7 -3,3 +44,1
Dont EBE hors contrats joueurs 14,6 -7,2 +21,8
Dont EBE sur contrats joueurs 26,2 3,9 +22,3
Amortissements joueurs 6,9 5,1 +1,8
Autres amortissements et autres charges 3,0 -0,6 +3,6
Résultat opérationnel courant 30,8 -7,8 +38,7
Dont ROC hors contrats joueurs 11,6 -6,6 +18,2
Dont ROC sur contrats joueurs 19,2 -1,2 +20,5
Résultat avant impôt 30,0 -9,3 +39,3
Résultat net part du groupe 19,7 -9,4 +29,1

L'excédent brut d'exploitation (EBE) total enregistre une très forte progression de 44,1 M€ pour s'établir à un chiffre largement positif de 40,7 M€ (contre -3,3 M€ en N-1).

Le retour en Champions League permet à l'EBE hors trading joueurs de s'établir à 14,6 M€ contre -7,2 M€ en N-1, soit une progression de 21,8 M€, tandis que les cessions de contrats joueurs, tous issus de l'Academy, conduisent à enregistrer un EBE sur contrats joueurs de 26,2 M€, en hausse de 22,3 M€ par rapport à l'an dernier (3,9 M€ en N-1).

Les investissements réalisés au cours de l'été 2015 pour renforcer l'équipe professionnelle masculine (recrutement de joueurs confirmés et prolongations des contrats de plusieurs joueurs issus de l'Academy) ont conduit à une augmentation des frais de personnel de 10,1 M€. Pour autant, le ratio frais de personnel sur total des produits des activités évolue très favorablement et s'établit à 43% au 31 décembre 2015, contre 69% au 31 décembre 2014.

En parallèle, la hausse de 3,0 M€ des achats consommés et charges externes (18,8 M€ au 31 décembre 2015 contre 15,8 M€ en N-1) est à mettre en relation avec la progression des frais de déplacement Europe, des achats de marchandises (notamment merchandising) et des frais d'agents.

Cette hausse est toutefois partiellement compensée par la diminution de 1,8 M€ du poste impôts et taxes (1,7 M€ au 31 décembre 2015 contre 3,6 M€ en N-1), liée à la non-reconduction de la « taxe à 75% ».

Le résultat opérationnel courant (ROC) est largement positif à 30,8 M€, en croissance de 38,7 M€ par rapport au premier semestre du précédent exercice (-7,8 M€ au 31 décembre 2014). Le ROC hors contrats joueurs s'établit à 11,6 M€ contre -6,6 M€ en N-1, soit une hausse de 18,2 M€, et le ROC sur contrats joueurs s'élève à 19,2 M€ contre -1,2 M€ en N-1, soit une hausse de 20,5 M€.

Les amortissements joueurs enregistrent une légère progression de 1,8 M€ par rapport à N-1 (6,9 M€ contre 5,1 M€), en lien avec les recrutements opérés au cours de l'été 2015. Ils restent toutefois inférieurs aux dotations semestrielles observées au cours des trois exercices antérieurs à N-1.

Les autres amortissements et autres charges augmentent de 3,6 M€ par rapport à N-1, sous l'effet conjugué des diverses reprises de provisions pour litiges effectuées au 31 décembre 2014 et des nouvelles dotations aux provisions enregistrées au cours du premier semestre de l'exercice actuel.

Le résultat financier s'établit à -0,8 M€, en amélioration de 0,7 M€ (-1,5 M€ au 31 décembre 2014). Il bénéficie en très grande partie du refinancement en fonds propres de la part ICMI/Pathé de l'emprunt OCEANE 2010 (environ 19 M€) dans le cadre de l'augmentation de capital de 53 M€ bruts réalisée par OL Groupe en juin 2015.

Le résultat net (part du groupe), largement bénéficiaire, s'établit à 19,7 M€, contre -9,4 M€ au 31 décembre 2014, soit une progression de 29,1 M€.

3/ Un total bilan en très forte hausse, en lien avec la progression de l'actif Parc OL et de l'actif net joueurs

Le total du bilan au 31 décembre 2015 s'élève à 584 M€, en progression de 197 M€ par rapport au 31 décembre 2014.

Cette évolution matérialise la finalisation des travaux de construction du stade, les actifs relatifs au Parc Olympique Lyonnais s'établissant désormais à 379 M€ au 31 décembre 2015 contre 219 M€ au 31 décembre 2014 (soit +161 M€ sur les 12 derniers mois). Après plusieurs années consécutives de baisse, l'actif net joueurs progresse également de 29 M€ par rapport à l'an dernier pour s'établir à 43 M€ (13 M€ au 31 décembre 2014), en lien avec le renforcement de l'équipe professionnelle masculine au cours de l'été 2015.

La période a été également marquée par les éléments suivants :

  • Un renforcement des capitaux propres qui ressortent à 156 M€ au 31 décembre 2015 (y compris intérêts minoritaires), soit une hausse de 59 M€ (97 M€ au 31 décembre 2014), suite à l'augmentation de capital de 53 M€ bruts réalisée en juin 2015 ;
  • Le refinancement en fonds propres par ICMI/Pathé de leurs parts OCEANE 2010 en juin 2015 (environ 19 M€) et le remboursement des porteurs minoritaires de l'OCEANE 2010 en décembre 2015 (environ 4 M€) ;
  • Le déblocage total du crédit mini-perm lié au Parc OL (129 M€ au 31 décembre 2015, nets des frais de structuration).

Au 31 décembre 2015, la trésorerie nette d'OL Groupe (hors dettes nettes sur contrats joueurs et hors Parc OL) s'établit à 1,2 M€, en progression de plus de 45 M€ en lien avec l'augmentation de capital de juin 2015. L'endettement net total d'OL Groupe (y compris dettes nettes sur contrats joueurs, emprunt obligataire et emprunt mini-perm liés au Parc OL) ressort à 246 M€, en progression de 125 M€ en relation avec l'activation totale des dettes obligataires et bancaires liées au stade.

Les plus-values potentielles relatives à l'actif joueurs restent très élevées, la valeur de marché de l'effectif professionnel masculin excédant de près de 136 M€ sa valeur nette comptable. Ces plus-values potentielles, en hausse de 22% sur 1 an, concernent principalement les joueurs issus de l'Academy, qui représentent au 31 décembre 2015 90% du total des plus-values potentielles.

4/ Résultats sportifs au 17 février 2016

  • Équipe masculine :
    • Championnat de France : 5ème place
    • UEFA Champions League : Phase de Groupe - 4ème de la poule H (Élimination)
    • Coupe de la Ligue : 1/4 de finale, défaite contre le PSG
    • Coupe de France : 1/8 de finale, défaite contre le PSG
  • Équipe féminine :
    • Championnat de France : 1ère place
    • UEFA Women's Champions League : qualification en 1/4 de finale (matchs contre le Slavia Prague les 23 et 30 mars 2016)
    • Coupe de France : qualification en 1/4 de finale (match contre Dijon le 28 février 2016)

5/ Avec l'ouverture du nouveau stade, OL Groupe entre dans un nouveau modèle économique

Débuté en juillet 2013, le Parc OL a été mis à la disposition d'OL Groupe avec 3 semaines d'avance sur le planning initial et dans le respect du budget d'investissements prévisionnel. Son inauguration a eu lieu lors du match OL/Troyes le 9 janvier 2016, avec plus de 55 000 spectateurs présents lors du match et du DJ set de Will.i.am en après-match. Durant les travaux, plus de 1 200 personnes et 150 sociétés auront travaillé sur le site. Plus de 2 000 personnes travaillent sur le Parc OL les jours de match.

OL Groupe dispose désormais d'un parc multifonctionnel de 59 186 places, ouvert 365 jours par an, et sur lequel de nombreux évènements sont d'ores et déjà planifiés (finales de Coupe d'Europe de rugby en mai 2016, 6 matchs de l'Euro 2016 de football en juin et juillet 2016, concert de Rihanna le 19 juillet 2016, etc.) et de nombreux séminaires B to B organisés quotidiennement au sein du Parc OL (24 séminaires et conventions déjà organisés au 11 février 2016).

La commercialisation des hospitalités du stade est bien avancée et le programme de « fan wall B to C » (mur des supporters inauguré le 14 février 2016) connaît un vif succès avec plus de 4 350 plaques déjà vendues à date. De plus, les affluences record enregistrées sur les 2 premiers matchs (55 169 et 56 105 spectateurs) ont généré des consommations de catering largement supérieures à celles enregistrées historiquement sur le site de Gerland, en phase avec les objectifs de consommations observées dans les plus grands stades européens. A date, une affluence totale de plus de 180 000 spectateurs a été enregistrée sur les 4 premiers matchs de l'Olympique Lyonnais au Parc OL.

D'ici 3 à 5 ans, le Parc Olympique Lyonnais devrait permettre à OL Groupe de générer environ 70 M€ de recettes additionnelles chaque année, devant permettre de replacer le Groupe dans le Top 20 des clubs européens en termes de revenus.

Les négociations pour le naming du stade avec des grands groupes français et internationaux se poursuivent ainsi que celles pour la cession des droits à bâtir sur le site du Parc OL (hôtellerie, immeubles de bureaux, centre de loisirs,…).

Par ailleurs, les travaux de construction du nouveau centre d'entraînement professionnel à Décines et de la nouvelle Academy OL située à Meyzieu, lancés respectivement en juin et septembre 2015, se poursuivent conformément au calendrier établi avec une livraison attendue au cours de l'été 2016.

Parallèlement, l'Academy OL demeure au cœur du plan stratégique d'OL Groupe, avec une capitalisation toujours croissante sur les jeunes joueurs talentueux issus du centre de formation, fournisseur officiel de l'équipe première et source de plus-values potentielles très élevées.

 

Prochain communiqué : Chiffre d'affaires du 3ème trimestre 2015/2016 publié le 13 mai 2016 après Bourse.

OL Groupe

Tel : +33 4 81 07 55 00
Fax : +33 4 26 29 67 18

Email: dirfin@olympiquelyonnais.com
www.olweb.fr
Euronext Paris - compartiment C

Indices : CAC Small - CAC Mid & Small - CAC All-Tradable - CAC All-Share - CAC Consumer Services - CAC Travel & Leisure
Code ISIN : FR0010428771
Reuters : OLG.PA
Bloomberg : OLG FP
ICB : 5755 Services de loisirs

 

(1) Les procédures d'examen limité sur les comptes consolidés ont été effectuées par les commissaires aux comptes, le rapport est en cours d'émission.


Information réglementée
Communiqués au titre de l'obligation d'information permanente :
- Communiqué sur comptes, résultats, chiffres d'affaires
Communiqué intégral et original au format PDF :
http://www.actusnews.com/documents_communiques/ACTUS-0-43171-cp-ol-groupe-160216.pdf

Si le fichier PDF ne s'affiche pas ou pour le télécharger, cliquez ici.

Pour consulter le fichier PDF en intégralité, cliquez ici.

Pour visualiser les documents au format PDF, vous pouvez télécharger gratuitement Acrobat Reader XI.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant