Menaces djihadistes, les Français priés d'éviter un parc au Burkina Faso

le
0
    OUAGADOUGOU, 16 décembre (Reuters) - L'ambassade de France 
au Burkina Faso a conseillé mercredi aux ressortissants français 
de ne pas se rendre dans le parc national du W, dans l'est du 
pays, à la suite d'informations selon lesquelles des djihadistes 
maliens menaçaient d'y enlever des touristes étrangers. 
    Ce parc inscrit au Patrimoine mondial de l'Unesco, qui 
s'étend aussi au Niger et au Bénin, attire chaque année des 
milliers de visiteurs, notamment durant la saison de la chasse 
au Burkina Faso, entre décembre et mai. 
    "Nous avons reçu des informations faisant état de menaces de 
terroristes venant du Nord-Mali. Il y aurait des menaces 
d'enlèvements d'étrangers dans le parc du W", a déclaré une 
diplomate de l'ambassade de France, Nadia Fanton. 
    De source proche des services de sécurité burkinabés, on 
confirme que des djihadistes ont cherché à établir des camps 
dans le parc du W, ainsi nommé en raison de la forme d'une série 
de méandres du fleuve Niger. 
    La frontière du Burkina Faso avec le Mali, qui s'étend sur 
environ 600 km à l'ouest du parc du W, est déjà considérée comme 
une zone rouge par les autorités françaises en raison du risque 
d'incursions djihadistes. 
 
 (Mathieu Bonkougou et Nadoun Coulibaly; Guy Kerivel pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant