Matthias Müller pourra-t-il sauver Volkswagen ?

le , mis à jour le
0
Matthias Müller, actuel président de Porsche, prend les rênes de Volkswagen, après le scandale planétaire de triche aux normes antipollution.
Matthias Müller, actuel président de Porsche, prend les rênes de Volkswagen, après le scandale planétaire de triche aux normes antipollution.

C'est l'histoire d'un homme qui a commencé tout en bas de l'échelle pour arriver au sommet après plus de trois décennies de bons et loyaux services. C'est la vie d'un « ossie » né à Limbach-Oberfrohna, près de Zwickau, dans l'ancienne RDA, qui est « passé à l'ouest » à l'âge de 3 ans avec ses parents, pour finir à la tête du plus gros groupe industriel allemand. La carrière de Matthias Müller ressemble à une de ces success stories dont les Américains raffolent. Ce Saxon est pourtant en passe d'affronter le plus grand défi de sa carrière. Son bâton de maréchal va lui être donné sur un champ de ruines fumantes. Le nouveau président de Volkswagen, dont la nomination a été officialisée vendredi, va en effet devoir réaliser la véritable prouesse de retrouver la confiance des automobilistes.

Après ses études secondaires à Ingolstadt, en Bavière, le jeune Matthias a joué la carte de la facilité en rejoignant le principal employeur de la ville : Audi. Son apprentissage lui permet de devenir outilleur en 1972, mais son ambition le pousse à passer son bac l'année suivante afin de rejoindre les bancs de l'école pour étudier l'informatique à l'université de sciences appliquées de Munich (FH Munich). Son diplôme en poche, il retourne en 1978 auprès de la firme aux anneaux dans le service « IT » (informatique).

Après plusieurs années dans le département « planification », ce passionné d'automobile, qui s'est...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant