Les nouvelles valeurs de l'énergie

le , mis à jour le
1
Les start-up et les grands groupes cotés à Paris dans les nouvelles énergies. (© Air Liquide / Saft / McPhy / EPS / Schneider / Bolloré)
Les start-up et les grands groupes cotés à Paris dans les nouvelles énergies. (© Air Liquide / Saft / McPhy / EPS / Schneider / Bolloré)

En Bourse, le progrès technologique suscite toujours les plus fols espoirs, comme la nuée porte l’orage. Cependant, pour un Microsoft, un Apple ou un Google, combien de sociétés, pourtant pionnières en leur domaine, ont été reléguées aux oubliettes de l’histoire boursière, en laissant un amer souvenir à leurs actionnaires trop confiants ! Le stockage de l’énergie fait partie des thèmes de placement du moment. On aimerait y dénicher les pépites boursières de demain. Pas très simple.

Réduire les émissions de CO2

La nécessité de progresser dans cette voie fait cependant l’unanimité. Dans un rapport remis en juin dernier *, le Conseil économique, social et environnemental (Cese) a conclu que «le stockage de l’énergie électrique [était] indispensable dans une transition énergétique ayant pour objectif de diminuer drastiquement les émissions de CO2 (…) et que, pour l’intégration des énergies renouvelables intermittentes, le stockage [prendrait] toute son importance autour de 2030, un horizon assez court dans l’univers de l’énergie».

Des progrès stupéfiants

La Conférence des Nations unies sur les changements climatiques qui se tiendra à Paris, à la fin de l’année, aiguisera encore l’intérêt pour les technologies de stockage de l’énergie **. L’actualité immédiate donne en tout cas la mesure des progrès stupéfiants accomplis dans

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • monjohn le dimanche 2 aout 2015 à 08:12

    Les marées, le vent et le soleil sont des sources inépuisables d'énergie. Il suffirait de les exploiter correctement. Quand au stockage de l'énergie, pas besoin avec le va-et-vient des marées, on alimente dans les deux sens.