Faut-il supprimer les allocations familiales pour les familles les plus aisées ?

le
6

Le gouvernement veut lancer une réflexion dans les prochains mois sur l'universalité des allocations familiales. Une suppression des allocations des plus riches pour mieux cibler les aides et ainsi privilégier les familles dans le besoin est-elle souhaitable ? Les points de vue d'Eric Heyer, directeur du département Analyse et Prévision de l'OFCE et de Philippe Manière, président de Footprint Consultants. Ecorama du 13 octobre, présenté par David Jacquot sur boursorama.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jbeaba il y a un mois

    je suis tout à fait d'accord aussi avec M5441845 ... au delà de 3 qui a été il y a quelques années la politique familiale, les parents doivent assumer leur choix !

  • jbeaba il y a un mois

    on peut retourner la question dans un autre sens, pourquoi ne donne t-'on pas d'allocations familiales pour le premier enfant que la famille soit aisée ou pas ? n'est ce pas ce la l'universalité ?

  • surfer1 il y a un mois

    Pourquoi pas mais il faut surtout aller plus loin : rien oblige les gens à faire plus de trois enfants surtout quand ils savent qu'ils ne pourront pas les assumer financièrement. Donc allocations dégressives à partir du quatrième enfant. Fini le temps du social à crédit tous azimuts, l'heure des comptes arrive.

  • calippe3 il y a un mois

    Des familles très aisées ont des allocations et un ménage avec un seul enfant de la classe moyenne basse n'a droit à rien par contre il a cotisé sur son salaire .....

  • M5441845 il y a 2 mois

    Il faut surtout supprimé le principe de "l'argent braguette" ou on fait des gosses pour toucher des alloc sans se soucier de leur éducation. Plafonner les alloc à 3 enfants est une nécessité.

  • nada54 il y a 2 mois

    Supprimer les allocations familiales pour les familles les plus aisées, cela fait plus de 20 ans que cela aurait du être fait et seulement maintenant qu'ils commencent à se poser la question !