Et s'il fallait se réjouir que les traders de Londres ne viennent pas à Paris ?

le
3

En prévision de la sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne, la banque Suisse UBS envisage de transférer une partie de son personnel vers Francfort, Madrid ou Amsterdam. Mais pas un mot sur Paris... Comment expliquer que notre place financière soit boudée ? Est-ce une si mauvaise nouvelle ? Le point de vue d'Olivier Berruyer, auteur du blog les-crises.fr. Ecorama du 11 juillet présenté par David Jacquot sur Boursorama.com.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • nayara10 il y a 5 mois

    Le trading de l'OR n'existe plus à Paris.Les Taxes...Les valeurs mobilières subissent les plus forte taxes 60%.Vous nous prendriez pour des lumières ....Triste cette France politique qui croit encore au Soleil qui tourne autour de la Planète Terre...

  • piro1 il y a 5 mois

    pauvre Berruyer... à chaque fois qu'il parle, il s'enfonce un peu plus... un Delamarche bis

  • guyguy17 il y a 5 mois

    La France espérait quoi?Etre reconnue?Et puis quoi encore!