Brexit : que disent les derniers sondages, les bookmakers et le marché des changes ?

le , mis à jour à 19:00
22

Brexit : que disent exactement les derniers sondages, les bookmakers et le marché des changes ?
Brexit : que disent exactement les derniers sondages, les bookmakers et le marché des changes ?

Les marchés européens ont encore été pénalisés lundi 13 juin à l’approche du référendum du 23 juin qui décidera du sort à venir du Royaume-Uni au sein de l’UE. Les sondages envoient des messages divergents mais les bookmakers continuent de favoriser le scénario du « maintien ».

Les indices européens ont de nouveau évolué en nette baisse lundi 13 juin, creusant le mouvement déjà observé vendredi 10 juin. Lundi, le CAC40 a clôturé en baisse de 1,85% à 4.227 points, tout comme le Dax allemand qui a perdu 1,80% à 9.657 points. Ironie du sort : le FTSE 100 britannique n'a quant à lui baissé que de 1,16% à 6.044 points.

Sondages : qui croire ?

Deux sondages publiés dans le courant du week-end donnent des signaux contradictoires sur l’opinion des Britanniques vis-à-vis du maintien de leur pays au sein de l’UE.

Un sondage Opinium pour The Observer (même groupe que The Guardian) donne le camp pro-européen vainqueur avec 44% d’intentions de vote contre 42% pour le « Brexit », les 14% restants représentant le camp des indécis.

Un second sondage YouGov fait le constat inverse avec 43% d’intentions de vote pour le « Brexit » contre 42% pour le « Bremain » (maintien dans l’UE) et 15% d’indécis. Attention cependant : le résultat du sondage a été révélé sur Twitter par le sensationnaliste Sunday Times dont on peut douter de la qualité des informations transmises.

Les sondages de YouGov donnent depuis le début du mois d’avril des écarts beaucoup plus serrés entre les deux camps « Brexit » et « Bremain » par rapport aux autres sondages, et une question peut se poser sur la méthodologie utilisée par l’institut pour réaliser ses sondages.

Il reste néanmoins indubitable que la forte avance du camp pro-européen observée dans les sondages à la fin du mois de mai s’est désormais réduite. L’issue du vote, qui semblait clairement se dessiner à un mois du scrutin, n’est plus aussi évidente qu’elle a pu sembler l’être.

Une note de recherche de la London School of Economics diffusée dimanche estimait par ailleurs qu’environ 30% des électeurs britanniques ne se décideraient définitivement sur leur vote qu’une semaine avant la tenue du référendum, certaines personnes faisant actuellement partie du clan « pro-européen » ou « eurosceptique » pouvant encore changer d’avis.

Bookmakers, livre sterling : pas de panique

Du côté des bookmakers britanniques, la sérénité reste pourtant de mise. D’après les « cotations » de ce lundi 13 juin, la probabilité d’un vote favorable au maintien du Royaume-Uni au sein de l’UE reste de 68%, correspondant à une parité de plus de 2 contre 1 en faveur du « Bremain » (source : Forbes).

Sur le marché des changes, pas de panique non plus. À la clôture des marchés européens, la livre sterling perdait environ 0,5% face à l’euro mais seulement 0,1% face au dollar : les variations restent donc limitées.

Avec davantage de recul, la livre est passée de 0.76 GBP pour 1 EUR le 30 mai à 0.79 GBP pour 1 EUR le 13 juin, correspondant à une érosion de la monnaie britannique d’environ 4%. Cette érosion peut être attribuée au récent raffermissement du camp eurosceptique.

Xavier Bargue (redaction@boursorama.fr)

Retrouvez tous les articles de la rédaction de Boursorama dans la rubrique dédiée.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4369955 le mardi 14 juin 2016 à 13:38

    Le peuple anglais a compris l'essentiel : si on veut rester indépendants et souverains il faut sortir de l'Europe.Tout le reste ne sont qu'arguments de l'élite mondialiste libérale pour nous faire peur : les pays qui n'y sont pas rentrés dans l'europe ils se portent mieux que nous et ceux qui en sortiront prouveront aux autres peuples qu'il vaut mieux être indépendant, avoir sa monnaie et une politique adaptée à son économie.

  • M7034327 le mardi 14 juin 2016 à 13:21

    Pour le Traité de Constitution Européenne aussi, le "oui" avait une large avance. Sauf que le "oui" s'est pris une raclée. Et au final le Traité de Constitution Européenne a été repackagé en Traité de Nice et voté par l'Assemblée Nationale. Encore une trahison faite au peuple, encore un déni de démocratie. Faudrait envisager la révolution...

  • M7034327 le mardi 14 juin 2016 à 13:17

    C'est donc les sondages qui ont pour but de faire l'opinion publique et non l'opinion publique qui fait les sondages.

  • M2766070 le mardi 14 juin 2016 à 11:05

    Là pour une fois, je rejoints FORTUNOS, ce sont les banks qui ont verrouillées l UE donc faut pas en sortir !!!

  • M8252219 le mardi 14 juin 2016 à 07:29

    Ubérisons le système social français soyons pour une fois en avance sur l'évolution sociale.Réduire les charges des entreprises (taxées à 67% sur les salaires ) pour les rendre compétitives et créer des emplois ; Il faut mettre en place la TVA SOCIALE, tous ceux qui sont en France en bénéficient, citoyens , émigrés légaux ou illégaux , travailleurs ou sans emplois. Tous doivent participer au financement du régime social français.

  • monjohn le lundi 13 juin 2016 à 21:22

    Après tout ce bord d'aile, s'ils restent, ça devrait être aux conditions de l'UE, pas des leurs. Donc avec augmentation de leur contribution. Plus de retro ristournes!

  • macgiver le lundi 13 juin 2016 à 21:02

    Dans tous les cas, nous serons gagnants !

  • 23425c le lundi 13 juin 2016 à 20:30

    La Livre va se crasher car elle est vadée/shortée à mort.Je pense que le Brexit va l'emporter mais l'UE ne fera pas de cadeaux au Royaume Uni afin de ne pas créer un précedent. C'est le moment pour la France de faire des offres pour récupérer tous les emplois qui quitteront le Royaume Uni. Un forfait fiscal et une grosse baisse de charges;Allez la France!

  • stepone7 le lundi 13 juin 2016 à 19:32

    peu importe le resultat : tout es truqué , l ue est la pire des dictatures

  • Xophe3 le lundi 13 juin 2016 à 18:23

    Brits OUT !!