Au Monténégro, un ex-chef de la police secrète Premier ministre

le
0
    POGDORICA, 9 novembre (Reuters) - Le président du Monténégro 
a confié mercredi à Dusko Markovic, un ancien chef de la police 
secrète, la charge de tenter de former le nouveau gouvernement. 
    Dusko Markovic, 58 ans, est le numéro deux du Parti 
démocratique socialiste (PDS) au pouvoir et l'un des plus 
fidèles alliés du chef du parti, le Premier ministre sortant, 
Milo Djukanovic, qui a perdu sa majorité lors des élections 
législatives du 16 octobre. 
    Le PDS, pro-occidental, espère former une coalition 
gouvernementale avec plusieurs petits partis, ce qui ne lui 
garantirait qu'une majorité de deux sièges dans le Parlement de 
81 élus. 
    Les principaux partis d'opposition refusaient d'entamer des 
discussions avec Milo Djukanovic, qu'ils accusent de corruption 
et d'autoritarisme pendant les 25 années qu'il a passées à la 
présidence du pays ou à la tête du gouvernement, ce qui a poussé 
le PDS à désigner Dusko Markovic à sa place. 
    Dans son communiqué, le président Filip Vujanovic explique 
qu'il a confié au candidat du parti arrivé en tête du scrutin le 
soin de former un gouvernement qui devra "se consacrer à 
l'intégration européenne et la prospérité économique". 
    L'ancienne république yougoslave espère intégrer à la fois 
l'Union européenne et l'Otan. 
 
 (Petar Komnenic, Tangi Salaün pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant