Allemagne : l'afflux de réfugiés pourrait soutenir l'économie

le
19

La croissance allemande pourrait être légèrement dopée par la question sociétale des réfugiés du Moyen-Orient.
La croissance allemande pourrait être légèrement dopée par la question sociétale des réfugiés du Moyen-Orient.

Sujet de société, la question des réfugiés pourrait se traduire en Allemagne par une augmentation du PIB et donc de la croissance économique, explique Véronique Riches-Flores.

« Un million de réfugiés [représenterait] l’équivalent d’une ville comme Cologne », remarquait l’économiste Véronique Riches-Flores lors d’une conférence de presse donnée dans le courant de la semaine.

Relance budgétaire indirecte

Les aides prévues pour l’insertion des réfugiés constitueront indirectement une relance budgétaire en Allemagne, représentant « un impact direct de 0,3% sur le PIB, avec une enveloppe budgétaire de 10 milliards d’euros », estime l’économiste.

Cet impact pour la croissance n’est pas le seul : faisant référence à la notion de « multiplicateur keynésien », Véronique Riches-Flores estime que cette relance engendrera « un surcroît de croissance de 0,5% pour l’Allemagne, comparable à ce que représente le manque à gagner lié à la détérioration du contexte mondial ».

Cette détérioration fait notamment référence aux doutes persistants sur le ralentissement de l’industrie chinoise, à laquelle l’Allemagne est très exposée. L’impact de l’affaire Volkswagen sur le secteur automobile allemand, encore impossible à quantifier, n’est pas pris en compte.

Impacts structurels

Plus largement, l’économiste remarque qu’« avec 500.000 migrants par an, l’Allemagne pourrait combler son déficit démographique et prévenir son déclin structurel », dans un pays où l’accroissement naturel est déjà négatif, et où le taux de fécondité est faible.

L’économiste estime que la croissance allemande pourrait ainsi être de 2% dès cette année outre-Rhin, contre 1,8% affiché dans les estimations du gouvernement allemand.

X. B.

Retrouvez tous les articles de la rédaction de Boursorama dans la rubrique dédiée.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4358281 le vendredi 2 oct 2015 à 09:56

    pour remplacer les 40 000 futurs licenciés VW ?

  • jpoche le vendredi 25 sept 2015 à 20:18

    alors si je comprends bien pour relancer l'économie, il faut faire appel à des gens qui ne gagnent pas d'argent, à qui on donne en priorité des logements, des allocations etc... brillante la démonstration pour nous faire avaler la pilule ! Au fait pourquoi en restant chez eux ils ne la relancent pas, la croissance ?

  • chtipio2 le vendredi 25 sept 2015 à 20:02

    je suis qctuellemet en Pologne !vous savez quoi ?? les auelaues migrants aui sont ici , ne veulent pas rester pour bosser pour 1300zlt/moisvu a la tv ici ..... un cure leur a offert le logement , il leur a trouve des petits boulots de service /du jour au lendemain , ils se sont casses du logement pour aller en allemagne !Ah mais c vrai ... ils sont tous diplomes ils vont relancer l economie,,,,,,

  • jmidy le vendredi 25 sept 2015 à 19:45

    @Raf Vous croyez vraiment ce que vous écrivez ou c'est pour rire ?

  • Raf07Ard le vendredi 25 sept 2015 à 19:35

    a stepone : le jour où le discours du FN se rapprochera du mien je voterai sans doute pour lui .. on en est loin.

  • Raf07Ard le vendredi 25 sept 2015 à 19:31

    On estime entre 250 000 et 350 000 le nombre d'emplois non pourvus en France c'est à ces emplois là que je pense ...

  • Raf07Ard le vendredi 25 sept 2015 à 19:30

    Hier ils montraient un patron allemand dans la restauration (sur arte) qui voulait recruter des migrants parce qu'il n'arrive pas à trouver de la main d'oeuvre dans sa ville. Mais ceux-ci ne peuvent pas travailler et obtenir les autorisations est un parcours du combattant. Voilà des problèmes simples à régler pour que ces migrants puissent s'intégrer et soient utiles. Ils n'ont pas parcouru des milliers de kilomètres au péril de leur vie pour vivres des prestations sociales. Arrêtons la psychose

  • Raf07Ard le vendredi 25 sept 2015 à 19:27

    Enfin un article qui ne parle pas de pseudo invasion et de menace pour l'identité européenne. Il faut espérer que d'autres pays européens se rendront compte de la chance que représente cette vague migratoire pour l'Europe. L'arrivée de milliers de migrants souvent bien formés (les syriens par ex) nous fera économiser des millions d'euros en formation pour une main d’œuvre immédiatement utilisable (si on supprime les tracasseries administratives). On devrait se battre pour les accueillir

  • geryguy le vendredi 25 sept 2015 à 19:19

    XPTDR

  • mcarre1 le vendredi 25 sept 2015 à 19:07

    1 million de migrants sur 80 millions d'allemands ça fait 1,2%. Pour "gagner" 0,2% de croissance cette année financée par de la dette,ça fait très cher payé.