À suivre cette semaine : la Fed peut-elle répéter l'erreur de septembre dernier ?

le , mis à jour à 14:04
2

Cette semaine, les investisseurs auront les yeux braqués sur la Fed.
Cette semaine, les investisseurs auront les yeux braqués sur la Fed.

Cette semaine, les investisseurs auront de nouveau les yeux tournés vers les banques centrales. Après la BCE il y a deux semaines, c’est au tour de la Fed de se réunir cette semaine pour décider d’un éventuel ajustement de sa politique monétaire. Janet Yellen, présidente de la Fed, s’exprimera mercredi 16 décembre en conférence de presse pour commenter les décisions prises par les membres du FOMC. Les marchés risquent d’être volatils autour de cet événement.

Les acteurs du marché anticipent désormais largement la décision d’une remontée des taux courts américains de 25 points de base (0,25%) mercredi prochain. Alors que les taux directeurs fluctuent actuellement « entre 0% et 0,25% », il se pourrait qu'ils redeviennent fixes à 0,25%, ou restent fluctuants dans un canal compris entre 0,25% et 0,50%. Mais rien n’est sûr pour l’instant : la Fed pourrait très bien décider de maintenir le statu quo sur ses taux.

Une hausse des taux de la Fed serait en tout cas une première depuis 2006. En effet, depuis cette date, la Fed n’a fait qu’abaisser drastiquement ses taux directeurs en 2007-2008, avant de les maintenir dès lors à un niveau plancher. Par ailleurs, la hausse des taux marquerait le début d’une véritable divergence de politique monétaire entre l’Europe (qui a continué d’assouplir sa politique monétaire au début du mois) et les Etats-Unis (qui entreraient en phase de « normalisation » de leur politique monétaire après de nombreuses années de taux zéro). Cette désynchronisation des politiques monétaires est une rareté historique.

Face au discours de Janet Yellen qui suivra de peu l’annonce de la Fed sur ses taux directeurs, la réaction du marché est difficilement prévisible. Les investisseurs apprécient traditionnellement les discours « inquiets » de la part des banquiers centraux, ce qui sous-entend une prolongation des politiques monétaires accommodantes. Mais en septembre dernier, les inquiétudes affichées par la présidente de la Fed au sujet de l’économie mondiale s’étaient directement transmises au marché, qui avait nettement baissé. La poursuite d’un statu quo de la Fed sur ses taux directeurs (hypothèse peu probable) pourrait provoquer le même effet négatif qu’en septembre dernier.

L’équilibre entre optimisme et prudence dans le discours de Janet Yellen sera donc surveillé avec une grande attention par les opérateurs de marché. Ceux-ci pourraient se soucier d’un nouvel accès de prudence comme d’un trop fort optimisme au sujet de l’économie américaine, ce qui pourrait signifier une poursuite de la hausse des taux à un rythme relativement soutenu, susceptible de ralentir la dynamique des marchés actions.

Les investisseurs ont également en tête la mauvaise réaction du marché face au dernier discours de Mario Draghi, président de la BCE. Le cas présent est néanmoins très différent : la déception liée au discours de Mario Draghi provenait d’attentes excessives du marché au sujet des intentions de relance monétaire de la BCE. Pour la remontée des taux de la Fed, les attentes du marché n’ont a priori rien d’excessif.

En-dehors de ce sujet central, les principaux éléments suivis cette semaine par les investisseurs seront les suivants :

Lundi 14 décembre

11h : zone euro : production industrielle d’octobre. Attendue en hausse de 0,3%.

Mardi 15 décembre

11h : Allemagne : indice ZEW traduisant les anticipations des analystes au sujet de l’économie allemande.

14h30 : Etats-Unis : indice des prix à la consommation (inflation) et Indice « Empire State » traduisant la dynamique de l’activité industrielle dans la région de New York.

Mercredi 16 décembre

10h : zone euro : indices PMI Flash de décembre.

11h : zone euro : indice des prix à la consommation d’octobre. Attendu en baisse de -0,2%.

14h30 : Etats-Unis : mises en chantier et permis de construire.

16h30 : Etats-Unis : rapport hebdomadaire sur l’évolution des stocks de pétrole brut américain.

20h : Etats-Unis : communiqué de la Fed sur ses taux directeurs, et publication des prévisions économiques de la Banque centrale américaine.

20h30 : Etats-Unis : conférence de presse de Janet Yellen. Les marchés risquent d’être très volatils en fonction de la teneur de ce discours.

Jeudi 17 décembre

10h : Allemagne : indice Ifo traduisant le moral des chefs d’entreprise allemands.

14h30 : Etats-Unis : traditionnelle statistique des inscriptions hebdomadaires au chômage.

Vendredi 18 décembre

15h15 : Etats-Unis : indice Flash PMI des services aux Etats-Unis.

X. Bargue

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Corsair7 il y a 12 mois

    La récession est mondial on le voit par les matières première

  • guerber3 il y a 12 mois

    La FED ne peut pas remonter les taux, les USA étant en récession, alors elle va faire du vent, comme d' habitude...!!!