Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Les meilleurs placements pour financer sa retraite
information fournie par Boursorama avec Pratique.fr07/08/2017 à 11:30

Avec l'incertitude liée à la baisse du montant des pensions qui semble de plus en plus inévitable, il est plus que jamais important de préparer financièrement sa retraite, et ce le plus tôt possible. Assurance-vie et immobilier restent bien sûr des placements privilégiés, mais il est conseillé de diversifier ses placements et opter pour des produits innovants comme le « crowdfunding » ou les « private equity ».

Les meilleurs placements pour financer sa retraite / iStock.com - pinkomelet

Les meilleurs placements pour financer sa retraite / iStock.com - pinkomelet

Epargner jeune pour s’assurer une retraite plus confortable

On ne pense pas forcément à sa retraite lorsque l'on a 30 ou 40 ans. Pourtant si vous souhaitez vous faire un vrai capital pour vos vieux jours, il est préférable d'épargner le plus jeune possible. Une vingtaine d'années est souvent nécessaire, avec un effort d'épargne moyen, pour se constituer un pécule. Le montant de la pension que vous percevrez à votre retraite dépend bien sûr du poste que vous aurez occupé pendant votre carrière. Une carrière de fonctionnaire vous assurera un taux de remplacement (rapport entre la retraite estimée et le montant du dernier revenu) autour de 75% aujourd'hui, mais ce chiffre pourrait bien baisser dans les années à venir. Si vous êtes libéral (architecte, avocat), vous ne pourrez guère espérer plus de 30% de taux de remplacement. Il sera donc important d'avoir mis de l'argent de côté si vous souhaitez garder un niveau de vie équivalent à celui connu durant votre vie active.

Etre propriétaire, un investissement rentable pour la retraite

Pour éviter d'avoir à payer encore un loyer au moment de votre retraite et conserver du pouvoir d'achat, il est préférable d'être propriétaire de son logement quand vous quitterez votre emploi. Vous n'aurez alors plus qu'à subir les frais d'entretien et les impôts locaux.
58% des ménages possèdent aujourd'hui leur résidence principale, contre seulement 33% en 1953. En ces périodes d'incertitude, il est rassurant de se constituer un patrimoine, aussi modeste soit-il.
Vous pourrez aussi, si nécessaire, exploiter votre résidence principale en la louant pour de courtes durées via les plateformes comme Airbnb ou Abritel, ou bien encore louer une chambre de votre appartement à l'année à un étudiant par exemple.
Si vous n'avez pas les moyens d'acheter votre résidence principale, investir dans un petit appartement (ou même un parking) que vous louerez à l'année peut suffire à assurer vos arrières au moment de votre retraite. Les rendements sont en outre bien supérieurs (de 5 à 7%) que ceux de l'assurance-vie par exemple.
Là aussi, il est conseillé d'investir le plus tôt possible afin d'avoir fini de payer votre crédit lorsque vos revenus ne seront plus aussi importants.

Diversifier ses investissements

Si l'assurance-vie reste le placement préféré des français, ses rendements ne cessent de chuter. Le cabinet Facts & Figures estime que le rendement moyen des fonds en euros sera de 1,48% en 2017 (contre 1,80% en 2016). C'est pourquoi de plus en plus de Français se tournent vers d'autres formes de placements. Le crowdfunding immobilier par exemple, qui consiste à apporter des fonds propres à des promoteurs peut s'avérer très intéressant. L'investissement y est de courte durée (2 à 3 ans) et les rendements oscillent entre 6 et 9%.
Avec des rendements encore supérieurs, investir dans les fonds de private equity (sociétés non cotées en bourse) peut être très rémunérateur. Il faudra toutefois s'armer de patience car il est nécessaire d'attendre 6 à 10 ans avant de récupérer sa mise. De plus, les risques de perte en capital sont importants. Vous pouvez également opter pour les FCPR ou FCPI (Fonds communs de placements), moins contraignantes.

Trucs et astuces

Plus classiques, les produits de retraite comme le Perp et le Perco ne sont pas à négliger. Ils bénéficient d'un cadre fiscal attrayant et peuvent être un bon complément à l'assurance-vie ou au PEA, particulièrement si votre entreprise abonde en versements.

1 commentaire

  • 07 août17:02

    "mais il est conseillé de diversifier ses placements et opter pour des produits innovants comme le « crowdfunding"??? Comme investissement le moins sur de tous, le crowdfunding est en excellente place. Recommander d'investir plus de 1% de son patrimoine dans cette activité est un véritable suicide et ce d'autant plus que l'argent placé sur ce support est totalement irrécupérable sauf au fil de l'eau des remboursements. Ce conseil totalement inapproprié de Pratique.fr est bien entendu anonyme!


Annonces immobilières