Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le gouvernement ne prolongera pas la trêve hivernale après le 31 mai
Le Figaro07/05/2021 à 11:00

(Crédits photo : Adobe Stock -  )

(Crédits photo : Adobe Stock - )

L'exécutif a rejeté une demande faite par la Fondation Abbé Pierre, à trois semaines de la fin de la trêve hivernale.

La Fondation Abbé Pierre appelle le gouvernement à prolonger au-delà du 31 mai la trêve hivernale des expulsions locatives. En raison de la crise sanitaire et économique liée à l'épidémie du Covid-19, le gouvernement avait annoncé en février qu'elle serait cette année prolongée de deux mois, jusqu'au 31 mai. En 2020, la trêve hivernale avait été prolongée jusqu'au 10 juillet, déjà en raison de la crise sanitaire.

Contactée par Le Figaro, Emmanuelle Wargon, la ministre du Logement, n'a pas prévu de modifier le calendrier qui «demeure inchangé à date». «Un plan de sortie de la trêve hivernale sera mis en place, conformément aux préconisations du rapport de Nicolas Démoulin (député LREM de l'Hérault), pour accompagner toutes les mesures associées à la fin de la trêve», réagit l'entourage de la ministre.

À trois semaines de l'échéance, la situation sanitaire reste «extrêmement tendue», affirme la Fondation Abbé Pierre. Selon l'association, la reprise des expulsions cette année «menacerait 30.000 ménages, dans un contexte sanitaire et social dramatique». Les mesures prises ces derniers mois «pour mieux prévenir la "bombe à retardement" des expulsions locatives sont insuffisantes», poursuit la Fondation qui réclame entre autres un assouplissement des conditions d'obtention des aides du Fonds de solidarité logement.

Le fonds d'indemnisation des bailleurs reste quand à lui «très inférieur aux besoins», ajoute la Fondation Abbé Pierre. «Dans ces conditions, tout laisse craindre une explosion des expulsions au cours de l'été 2021, sans relogement voire même sans hébergement». Doté actuellement de 20 millions d'euros, ce fonds d'indemnisation sera abondé de «plusieurs dizaines de millions d'euros», assure la ministre au Figaro.

Selon le rapport du député Démoulin publié en décembre dernier, 3500 personnes ont été expulsées de leur logement en 2020, un chiffre en baisse de 79% par rapport à 2019 en raison de la prolongation de la trêve hivernale (page 34).

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer