Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Immobilier : ces villes où il vaut mieux acheter que louer
information fournie par Boursorama avec Newsgene10/04/2018 à 12:12

Le courtier en ligne de produits financiers Meilleurtaux a passé au crible les marchés immobiliers dans 36 villes françaises fin 2017. De quoi aider les locataires à déterminer où acheter dans les meilleures conditions pour rentabiliser son bien.

Quand faut-il se décider à devenir propriétaire ? Pour répondre à la question, le courtier en ligne Meilleurtaux a comparé fin 2017 les marchés immobiliers de 36 grandes villes en France. Il a comparé les conditions d'achat et de location d'un logement de 70 mètres carrés. En moyenne, une acquisition en France se rentabilise en 3 ans.

L'avantage d'acheter à taux bas

Pour l'achat, le courtier a examiné le prix au mètre carré, les taux d'intérêt de l'emprunt et la taxe fontière. « Si une personne reste locataire plus de trois années de ce type de bien, la location devient une source de perte financière par rapport à l'achat », explique Maël Bernier, directrice de la communication de Meilleurtaux, dans les colonnes du Monde.

Pour la location, le courtier s'est penché sur le montant des loyers et le rendement de l'argent placé pour constituer l'apport personnel. L'achat se révèle plus rentable que la location quand les taux d'intérêt sont très bas. Cette caractéristique du marché diminue le coût d'une acquisition et « pénalise la rentabilité des placements alternatifs », souligne Maël Bernier.

Un achat rentabilisé en 2 ans

Dans ses conditions, il vaut mieux voir grand. Une surface plus importante implique un prêt plus conséquent, un avantage quand les taux sont bas. Plus la taille du bien est importante, plus vite l'acheteur rentabilise son opération. Meilleurtaux désigne 7 des 10 premières villes de France, où il faut moins de 5 ans pour rentabiliser l'achat d'un 70 mètres carrés.

Comptez moins de 2 ans pour rentabiliser un achat à Perpignan (Pyrénées-Orientales), Le Havre, Rouen (Seine-Maritime), Limoges (Haute-Vienne), Reims (Marne) et Lille (Nord). Un achat se rentabilise en 2 ans à Montpellier (Hérault), Mulhouse (Haut-Rhin), Orléans (Loiret), Saint-Etienne (Loire), Caen (Calvados), Grenoble (Isère) et Montreuil (Seine-Saint-Denis).

Bordeaux, moins vite rentable que Paris

A l'opposé, les villes les moins rentables sont aussi les plus chères à l'achat. Vous trouverez dans cette catégorie la ville Lyon (Rhône), où un achat se rentabilise en 7,5 ans. Pour Paris, comptez 9 ans. Compte tenu des frais de notaires (6 à 7% du prix de l'achat dans l'ancien), acheter dans la capitale n'est pas toujours le choix le plus judicieux.

Seule surprise du classement, Bordeaux (Gironde) arrive devant la capitale. Un achat s'y rentabilise en 9,5 ans ! Cette durée trahit en fait le poids de la taxe d'habitation. Mieux vaut garder à l'esprit l'expression « parcours d'accession à la propriété » et ne pas négliger la fiscalité locale. Pour optimiser un achat, pensez à la revente et évitez aussi les villes en déclin.
 

6 commentaires

  • 10 avril17:19

    Rien compris à l'article...Comment l'achat peut-il être rentable en seulement 9 à paris? la rentabilité d'un bien ancien ne dépasse pas aujourd'hui 5% (elle est plutot vers 3,5%). A moins bien sur d'une hausse des prix, mais c'est peu probable avec la hausse (légère) des taux qui s'annoncent.


Annonces immobilières