Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Immobilier : ces villes où il vaut mieux acheter que louer

Boursorama avec Newsgene10/04/2018 à 12:12

Le courtier en ligne de produits financiers Meilleurtaux a passé au crible les marchés immobiliers dans 36 villes françaises fin 2017. De quoi aider les locataires à déterminer où acheter dans les meilleures conditions pour rentabiliser son bien.

Quand faut-il se décider à devenir propriétaire ? Pour répondre à la question, le courtier en ligne Meilleurtaux a comparé fin 2017 les marchés immobiliers de 36 grandes villes en France. Il a comparé les conditions d'achat et de location d'un logement de 70 mètres carrés. En moyenne, une acquisition en France se rentabilise en 3 ans.

L'avantage d'acheter à taux bas

Pour l'achat, le courtier a examiné le prix au mètre carré, les taux d'intérêt de l'emprunt et la taxe fontière. « Si une personne reste locataire plus de trois années de ce type de bien, la location devient une source de perte financière par rapport à l'achat », explique Maël Bernier, directrice de la communication de Meilleurtaux, dans les colonnes du Monde.

Pour la location, le courtier s'est penché sur le montant des loyers et le rendement de l'argent placé pour constituer l'apport personnel. L'achat se révèle plus rentable que la location quand les taux d'intérêt sont très bas. Cette caractéristique du marché diminue le coût d'une acquisition et « pénalise la rentabilité des placements alternatifs », souligne Maël Bernier.

Un achat rentabilisé en 2 ans

Dans ses conditions, il vaut mieux voir grand. Une surface plus importante implique un prêt plus conséquent, un avantage quand les taux sont bas. Plus la taille du bien est importante, plus vite l'acheteur rentabilise son opération. Meilleurtaux désigne 7 des 10 premières villes de France, où il faut moins de 5 ans pour rentabiliser l'achat d'un 70 mètres carrés.

Comptez moins de 2 ans pour rentabiliser un achat à Perpignan (Pyrénées-Orientales), Le Havre, Rouen (Seine-Maritime), Limoges (Haute-Vienne), Reims (Marne) et Lille (Nord). Un achat se rentabilise en 2 ans à Montpellier (Hérault), Mulhouse (Haut-Rhin), Orléans (Loiret), Saint-Etienne (Loire), Caen (Calvados), Grenoble (Isère) et Montreuil (Seine-Saint-Denis).

Bordeaux, moins vite rentable que Paris

A l'opposé, les villes les moins rentables sont aussi les plus chères à l'achat. Vous trouverez dans cette catégorie la ville Lyon (Rhône), où un achat se rentabilise en 7,5 ans. Pour Paris, comptez 9 ans. Compte tenu des frais de notaires (6 à 7% du prix de l'achat dans l'ancien), acheter dans la capitale n'est pas toujours le choix le plus judicieux.

Seule surprise du classement, Bordeaux (Gironde) arrive devant la capitale. Un achat s'y rentabilise en 9,5 ans ! Cette durée trahit en fait le poids de la taxe d'habitation. Mieux vaut garder à l'esprit l'expression « parcours d'accession à la propriété » et ne pas négliger la fiscalité locale. Pour optimiser un achat, pensez à la revente et évitez aussi les villes en déclin.
 

6 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • xaavidf
    10 avril17:19

    Rien compris à l'article...Comment l'achat peut-il être rentable en seulement 9 à paris? la rentabilité d'un bien ancien ne dépasse pas aujourd'hui 5% (elle est plutot vers 3,5%). A moins bien sur d'une hausse des prix, mais c'est peu probable avec la hausse (légère) des taux qui s'annoncent.

    Signaler un abus

  • heimdal
    10 avril15:51

    TF,frais de notaires et intérêts crédits +assurance,tout ça rentable en deux ans !!!J'ai grand-peine à y croire.

    Signaler un abus

  • heimdal
    10 avril15:48

    La normalité n'a rien a faire dans l'immobilier ni dans tout ce qui touche à la loi de l'offre et de la demande .C'est normal pour quelqu'un de recevoir des aides tzndis que ceux qui les financent trouvent çà anormal ou du moins abusif car eux ne reçoivent rien .Quant à rentabiliser un achat en 2 ans ,plus menteur tu meurs .

    Signaler un abus

  • songeur3
    10 avril15:41

    Attention a la taxe d'habitation? C'est plutot attention a la taxe fonciere puisque, proprietaire ou locataire, on paie la meme taxe d'habitation...

    Signaler un abus

  • ericlyon
    09 avril20:06

    Ce qui n'est pas normal c'est qu'il y ait des villes où il est plus intéressant de louer que d'acheter. Si c'est le cas c'est que soit que le propriétaire du logement loué perd de l'argent soit que le locataire bénéfice d'avantages important qu'il n'aurait pas en tant que propriétaire.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.