Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Après le chèque énergie, le chèque « eau » pour aider les plus démunis
information fournie par Boursorama avec LabSense25/11/2019 à 08:30

Le gouvernement poursuit jusqu’au printemps 2021 l’expérimentation sur le chèque eau. Un dispositif qui permet de faire diminuer la facture annuelle.

iStock-WillSelarep

iStock-WillSelarep

Le chèque eau, une aide sociale bienvenue

Le chèque eau est un dispositif lancé en 2018 et qui devrait se poursuivre au moins jusqu’au 15 avril 2021 à titre d’expérimentation avant une possible généralisation car à l’origine seulement une cinquantaine d’agglomérations ont été concernées. En 2018, Édouard Philippe avait milité pour sa mise en place en expliquant que le gouvernement proposera « aux collectivités volontaires de mettre en place un dispositif chèque-eau et d’en confier la gestion à l’opérateur national du chèque énergie ». Le parallèle avec le chèque énergie n’est pas un hasard car le chèque eau a la même finalité : alléger les factures d’eau de certains foyers en fonction de leurs revenus.  Pour cela, l’État a identifié l’éligibilité des citoyens à cette nouvelle prestation sociale avant de la mettre en place dans cinquante villes. Par ailleurs, le chèque eau ouvrirait la voie à la future mise en place d’un système plus vaste : la tarification sociale de l’eau.  Les premiers résultats de la mise en place de ce coup de pouce financier ne se sont pas fait attendre puisque, dès l’été 2018, plus de 20 000 bénéficiaires de la CMU ont reçu un chèque eau, d’un montant de 30 euros. Selon les agglomérations et les revenus fiscaux des foyers éligibles, le montant moyen annuel serait plutôt de l’ordre d’une cinquantaine d’euros. Une majoration de 30 euros par enfant à partir du troisième est par ailleurs accordée.

L’expérimentation repoussée jusqu’à 2021

Tandis qu’elle devait initialement prendre fin courant 2019 ou en 2020 au plus tard, l’expérimentation du chèque eau a finalement été repoussée jusqu’au printemps 2021. Pour les bénéficiaires, l’autre bonne nouvelle est que la prestation vient en complément d’un dispositif déjà existant permettant de consommer gratuitement les dix premiers mètres cubes d’eau de chaque mois de l’année.  Aussi, aucune action particulière n’est à réaliser puisque la facture d’eau est automatiquement minorée du montant du chèque. Seuls les étudiants doivent faire parvenir leur demande auprès de la collectivité dont ils dépendent.  Quels sont les revenus permettant de bénéficier du dispositif ? Ils varient en fonction des villes où il est expérimenté mais à titre d’exemple sachez qu’à Grenoble l’aide est accordée pour tous les foyers dont la facture annuelle d’eau dépasse de 2,5 % leurs revenus. À Puteaux dans les Hauts-de-Seine, il faut que la facture dépasse cette fois la barre de 3 % des revenus du foyer. Dans ces deux cas de figure, le montant du chèque est de l’ordre de 30 euros. Mais tout dépend de ce que décide la municipalité en termes de plafond de revenus mais aussi de démarches car certaines villes conditionnent l’aide à une première demande auprès du CCAS — Centre Communal d’Action sociale.  Toujours est-il que l’expérimentation du chèque eau est pour l’heure une réussite et une aide financière bienvenue pour un nombre conséquent de bénéficiaires.

6 commentaires

  • 25 novembre11:45

    Il y a quand même de bonnes nouvelles parfois..! Qui font sortir des grincheux aux poches pleines.....


Annonces immobilières