Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

USA: Les assaillants du Capitole voulaient "assassiner" des élus
Reuters15/01/2021 à 12:10

USA: LES ASSAILLANTS DU CAPITOLE VOULAIENT "ASSASSINER" DES ÉLUS

USA: LES ASSAILLANTS DU CAPITOLE VOULAIENT "ASSASSINER" DES ÉLUS

par Brad Heath et Sarah N. Lynch

WASHINGTON (Reuters) - Les partisans de Donald Trump qui ont lancé l'assaut sur le Capitole à Washington le 6 janvier avaient l'intention de "capturer et assassiner des responsables élus", estime le parquet fédéral dans un document rendu public jeudi.

Cette affirmation figure dans les arguments présentés à un juge en vue d'obtenir le placement en détention de Jacob Chansley, originaire de l'Arizona et tenant de la théorie du complot dite QAnon, dont la photographie, torse nu, maquillé aux couleurs du drapeau américain et coiffé de cornes de bovin à la tribune du vice-président au Sénat, a fait le tour du monde.

Rédigés par des juristes du ministère de la Justice d'Arizona, ces arguments détaillent l'enquête menée par le FBI, la police fédérale, sur Jacob Chansley, en révélant entre autres qu'il a laissé une note destinée à Mike Pence selon laquelle "la justice arrive, ce n'est qu'une question de temps".

"Des éléments solides, y compris les propres mots et agissements de Chansley au Capitole, suggèrent que l'intention des émeutiers du Capitole était de capturer et d'assassiner des responsables élus du gouvernement des Etats-Unis", affirme le parquet.

Un représentant de Jacob Chansley n'a pas pu être joint dans l'immédiat pour commenter ces informations. Jacob Chansley doit comparaître ce vendredi devant un tribunal fédéral.

Parmi les faits qui lui sont reprochés figure la "participation active à une insurrection visant à renverser par la violence le gouvernement des Etats-Unis" et le parquet souligne que "l'insurrection est encore en cours", à moins d'une semaine de la cérémonie de prestation de serment de Joe Biden, à l'occasion de laquelle les autorités s'attendent à des manifestations dans la capitale fédérale et dans plusieurs Etats.

Le parquet suggère aussi que Jacob Chansley consomme des stupéfiants, qu'il souffre de maladie mentale et qu'il constitue un danger s'il prend l'avion.

"Chansley a évoqué en public sa conviction d'être un extraterrestre, un être supérieur, et d'être sur Terre pour accéder à une autre réalité", explique le dossier.

Le département de la Justice instruit plus de 80 dossiers pénaux en lien avec les événements du 6 janvier au Capitole. Un grand nombre des personnes mises en cause jusqu'à présent ont été facilement identifiées par le FBI, qui enquête sur plus de 200 suspects au total, grâce aux multiples photos et vidéos publiées sur les réseaux sociaux.

Michael Sherwin, procureur fédéral du District de Columbia, a déclaré que si les faits incriminés pour l'instant pouvaient sembler mineurs, on pouvait s'attendre à des accusations plus lourdes au fil de l'enquête.

(Version française Marc Angrand, édité par Blandine Hénault)

5 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M2674460
    15 janvier17:15

    plamann1 : ça confirme la collusion entre Trump et les Russes...

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer