Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Un responsable de l'OMS redoute une troisième vague épidémique début 2021 en Europe
Reuters22/11/2020 à 11:49

UN RESPONSABLE DE L'OMS REDOUTE UNE TROISIÈME VAGUE ÉPIDÉMIQUE DÉBUT 2021 EN EUROPE

UN RESPONSABLE DE L'OMS REDOUTE UNE TROISIÈME VAGUE ÉPIDÉMIQUE DÉBUT 2021 EN EUROPE

ZURICH (Reuters) - David Nabarro, envoyé spécial de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), prédit dimanche une troisième vague de l'épidémie de coronavirus début 2021 en Europe si les gouvernements reproduisent ce qu'il qualifie d'erreur face à la deuxième vague épidémique en cours.

Dans une interview accordée à un groupe de quotidiens suisses, le Dr Nabarro juge que les gouvernements européens n'ont pas su "développer l'infrastructure nécessaire durant les mois d'été, après avoir maîtrisé la première vague".

"Aujourd'hui nous avons une deuxième vague. S'ils ne construisent pas l'infrastructure nécessaire, nous aurons une troisième vague au début de l'année prochaine", poursuit le Britannique, qui insiste sur la mise en place à l'échelon local de systèmes de traçage des cas confirmés pour pouvoir briser très vite les chaînes de contamination.

"Il faut une surveillance très étroite des personnes afin de savoir qui est infecté", ajoute-t-il, préconisant que les mises à l'isolement soient vérifiées.

Il compare aussi la situation en Suisse, où les autorités ont autorisé la pratique du ski avec port du masque obligatoire sur les remonte-pentes, et le comportement dans des pays asiatiques comme la Corée du Sud.

La Suisse, dit-il, pourrait se retrouver avec "un très haut niveau de malades et de décès".

En Asie, ajoute-t-il, les mesures d'endiguement n'ont pas été relâchés prématurément.

"Les gens sont pleinement engagés, ils adoptent des comportements qui entravent le virus. Ils maintiennent leurs distances, portent des masques, s'isolent quand ils sont malades, lavent leurs mains et les surfaces (ndlr, sur lesquelles le virus peut se déposer). Ils protègent les groupes les plus vulnérables."

"Il faut attendre que les nombres de cas soient bas et restent bas", poursuit David Nabarro. "La réaction de l'Europe a été incomplète."

(John Miller; version française Henri-Pierre André)

5 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • mlaure13
    23 novembre01:04

    et si, comme on peut le penser, la majorité des gens se débride pour les fêtes, on peut raisonnablement penser que la troisième vague se précise pour courant janvier!...;-((

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer